Accueil > Dossiers > Archives - Action Directe > France : Le parquet fait appel de la liberté conditionnelle de (...)

19 avril 2012

France : Le parquet fait appel de la liberté conditionnelle de Rouillan

Depuis le 19 mai 2011, l’ancien militant d’Action Directe Jean-Marc Rouillan bénéficie d’un régime de semi-liberté. Il vit depuis à Marseille avec un bracelet électronique et travaille pour une maison d’édition. Le 19 mai, cette semi-liberté devait être commuée en liberté conditionnelle, conformément à la décision du tribunal d’application des peines. Mais le parquet antiterroriste de Paris vient d’annoncer qu’il avait fait appel de cette décision. Celui-ci a argumenté sa décision en affirmant que l’emploi de Rouillan était précaire, au vu du contexte de crise dans le milieu de l’édition. Concrètement, cela signifie que Jean-Marc Rouillan devra retourner en prison dès le 20 mai, au moins le temps que la cour d’appel se prononce.

Jean-Marc Rouillan

Voir le dossier: Archives - Action Directe avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?