Accueil > Dossiers > Reste de l’Europe

Reste de l’Europe

5 février 2017

Ecosse : Le Celtic solidaire de la Palestine défie l’UEFA

Condamnés en 2016 à verser une amende de 10 000 dollars par l’UEFA en raison de l’affichage des drapeaux Palestiniens lors d’un match contre un club israélien (voir notre article), les fans du Celtic FC et la direction du club ont réagi à leur manière, en affirmant que ces "représailles de l’UEFA n’allaient pas les empêcher de soutenir le peuple Palestinien". Le Comité des supporters du Celtic a récolté de l’argent afin d’aider le club à payer l’amende de l’UEFA, mais aussi 220.000 dollars qui seront versés à deux organismes de charité en Palestine. Des équipements sportifs et matériels de football ont d’ailleurs étés offerts aux enfants Palestiniens de la ville d’Aida (Cisjordanie) par les ultras du Celtic.

Au Celtic Park le 18 août 2016 Au Celtic Park le 18 août 2016

Tags de cet article: - - Nos sources
3 février 2017

Autriche : 2700 policiers contre les antifas à Vienne

Ce vendredi 3 février, deux à trois mille Autrichiens sont sortis dans les rues de la capitale pour manifester contre l’organisation de l’Akademikerball, le bal annuel organisé par le FPÖ, le Parti de la liberté (extrême droite) dans le palais de Hofburg. Chaque année depuis 1935, ce bal académique est organisé à Vienne par des associations d’étudiants fascistes autrichiennes et allemandes. Lors des précédentes éditions du bal, des manifestations organisées pour protester contre la tenue d’un tel événement ont tourné à l’affrontement. Une partie du 1er arrondissement de Vienne a été interdite au public à partir de 17 heures et un total de 2 700 policiers ont été déployés.

Le départ de la manifestation Le départ de la manifestation

EDIT : 21H45 La manifestation est terminée dans le calme. Il y a eu quelques incidents mineurs mais pas d’arrestation.

Tags de cet article: - - - Nos sources
2 février 2017

Roumanie : Manifestations géantes et affrontements à Bucarest

De 200.000 à 300.000 personnes sont descendues dans la rue à travers toute la Roumanie pour dénoncer la décision du gouvernement social-démocrate d’assouplir la législation anticorruption. Les grandes villes de Cluj, Sibiu ou Timisoara ont également vu se former des rassemblements tout comme des localités de taille plus modeste. Dans la capitale, le rassemblement s’est achevé par des incidents entre les forces de l’ordre et les derniers groupes de manifestants restés face au siège du gouvernement, place de la Victoire. Alors que la plupart des attroupements s’étaient dispersés, les forces de l’ordre ont essuyé des jets de pétards, de pierres, de bouteilles de la part de groupes isolés et ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène. Au moins deux gendarmes et deux manifestants ont été légèrement blessés et transportés à l’hôpital. Un millier de gendarmes étaient déployés à Bucarest pour cette manifestation qui a commencé en début de soirée et a duré près de cinq heures, dans un froid glacial.

Charge de gendarmes hier soir à Bucarest Charge de gendarmes hier soir à Bucarest

Tags de cet article: - - Nos sources
31 janvier 2017

Moldavie : Arrestation à une manifestation contre la répression et l’oligarchie

Pavel Grigorchuk, un militant du parti d’opposition "Notre Maison la Moldavie/Bloc Rouge", a été arrêté le vendredi 27 janvier, près de l’hôtel Radisson Blu Leogrand à Chisinau, où, dans la salle la plus chère et la plus luxueuse de l’hôtel, avait lieu une fastueuse cérémonie de remise de décoration à l’occasion du 25e anniversaire du Bureau du Procureur général. Les manifestants dénonçaient l’oligarchie et la répression. Pavel Grigorchuk a été arrêté avant même la manifestation, avec deux mégaphones : il est toujours emprisonné.

Quelques un des manifestants dénonçant le procureur Quelques un des manifestants dénonçant la répression et l’oligarchie

Tags de cet article: - - Nos sources
20 janvier 2017

Belarus : Mobilisation avant le procès de l’antifasciste Vadim Boyko

Vadim Boyko est un supporter antifasciste du FC Partizan de Minsk. Il a été arrêté le 22 mars 2016 avec d’autres personnes parce qu’il était suspecté d’avoir participé à une attaque contre des hooligans de droite il y a deux ans. Son procès est prévu pour le 3 février 2017 et l’ABC Belarus mobilise pour pouvoir financer sa défense légale. Le coût approximatif de l’aide légale pour lui est de 5.000€ dont une partie a déjà été fournie.

Le 29 juin 2014, une foule de supporters du Partizan ont attaqué un bus qui transportait des hooligans de droite du FC Torpedo. Les attaquants ont bloqué le véhicule et cassé les vitrines. Dans les jours qui ont suivi, la police a arrêté 5 fans du Partizan en les accusant d’avoir participé à l’attaque, mais ils ont finalement été libérés sans être inculpés. L’affaire a été mise au frigo jusqu’au 22 mars 2016 quand la police a perquisitionné plusieurs appartements et gardé trois personnes : Ilya Volovik, Vadim Boyko et Dmitry Tsekhanovich. Ils sont inculpés d’hooliganisme aggravé et risquent 10 ans de prison. Plus tard, Dmitry a été libéré avec des restrictions pour quitter le pays. Parmi les 6 accusés du procès, Vadim Boyko est le seul que l’ABC Belarus soutient. Parmi les autres : certains ont témoigné l’un contre l’autre, certains n’ont d’antifas que le nom mais sont patriotes, sexistes et/ou homophobes, etc...

Les coordonnées de l’ABC Belarus :
belarus_abc@riseup.net
Bitcoin – 1CcxWEswKjXZgXQCds5KcHfemzrAASVbuv
Compte européen :
Propriétaire du compte : VpKK e.V.
IBAN : DE 4085 0205 0000 0361 5700
BIC : BFSWDE33DRE
Bank für Sozialwirtschaft
Communication : "Donation ABC-B"

Vadim Boyko Vadim Boyko

Tags de cet article: - - Nos sources
17 janvier 2017

Ukraine : Répression anti-syndicale à Kiev

En avril 2016, les travailleurs de l’entreprise publique de transport Kyivpastrans ont formé un syndicat indépendant pour lutter contre les violations des normes de sécurité dans le dépôt de tramway Kurenivske. L’administration a répondu par un refus de reconnaître le syndicat affilié à la Confédération des syndicats libres d’Ukraine ainsi que des pressions, menaces et intimidations envers ses membres notamment par des chantages, suppression de primes, mises à pied, expulsions du logement fourni par l’entreprise et agressions physiques.

Travailleurs de Kyivpastrans en lutte Travailleurs de Kyivpastrans en lutte

Tags de cet article: - - Nos sources
11 janvier 2017

Pays-Bas : Lourdes condamnations financières pour les squatters du De Vloek

La résistance du squat De Vloek, à La Haye, a été très active et a duré 18 mois : occupation du The Pier, ou du toit du Conseil municipal, diverses actions et manifestations. Cette lutte ne s’est pas concentrée uniquement sur la défense d’un espace social important dans le mouvement anti-capitaliste : ce fut aussi une lutte contre la gentrification de Scheveningen. De Vloek, après avoir été squattée pendant 13 ans, a été expulsé le 9 septembre 2015 avec une force massive de la police, des militaires, un sniper, des canons à eau et des commandos anti-terroristes. Dix personnes ont été arrêtées pour l’occupation et cinq d’entre elles pour violence contre les agents de police. Ces cinq ont passé deux semaines en prison.

Quelques mois après, le Conseil municipal a exigé des dix occupants arrêtés en septembre plus de 50.000 euros pour le coût des dommages. Ils ont refusé de payer et l’affaire s’est retrouvé devant les tribunaux. Le 21 décembre 2016, le juge les a condamné à payer 30.030,35 euros de dommages et intérêts au Conseil. Le montant est destiné à couvrir les frais de transport des gravats, soi-disant utilisés pour des barricades, à partir du site de l’expulsion et comprend également les frais d’huissier. Ils sont tenus collectivement responsables des paiements à effectuer. Cela signifie que chacun est tenu responsable de la somme entière. Les dix ont décidés d’aller en appel mais l’appel ne suspend pas l’exécution du verdict. La question est de savoir si le Conseil va attendre le verdict d’appel ou mettre en application la condamnation de première instance.

Le squat De Vloeg, à Scheveningen (La Haye) Le squat De Vloeg, à Scheveningen (La Haye)

Tags de cet article: - Nos sources
4 décembre 2016

Danemark : Arrestations à une manifestation antifasciste

Au moins 10 personnes ont été arrêtées après les incidents qui ont éclaté hier samedi lorsque la police anti-émeute de Copenhague a empêché les manifestants antifascistes d’atteindre un rassemblement islamophobe PEDIGA. Celui-ci n’a rassemblé qu’une soixantaine de manifestants qui avaient prévu de traverser des quartiers populaires. Mais les contre-manifestants antifascistes, bien plus nombreux, les ont obligé d’y renoncer et de modifier leur itinéraire. Des barricades ont été construites et des feux allumés. Les personnes arrêtées l’ont été pour "agression contre un policier, vandalisme et refus d’obéir aux ordres".

Les incidents hier à Copenhague Les incidents hier à Copenhague

16 novembre 2016

Europe : Les jeunes kurdes multiplient les attaques contre les fascistes et les islamistes

Des dizaines d’actions directes ont été menées ces dernières dans toute l’Europe, mais particulièrement en Allemagne, contre des intérêts de l’état ou des organisations fascistes et islamistes turcs. Le vidéo ci-dessous montre l’attaque qui a eu lieu à Londres le 8 novembre contre le Diyanet İşleri Başkanlığı (Direction des Affaires Religieuses) et la Société Islamique Turque. Une trentaine de jeunes kurdes tirent des engins pyrotechniques, brisent les vitres et taguent "Turquie = ISIS (DAESH)" sur les murs. La photo est celle de l’incendie à Kassel, le 4 novembre,de la voiture du responsable du club Ülkü Ocagi affiiliée à l’organisation fasciste "Loups Gris".

Voiture incendiée à Kassel Voiture incendiée à Kassel

14 novembre 2016

Suède : Cinq antifas arrêtés à Stockholm

Cinq personnes ont été arrêtées et deux ont été blessées (dont un policier) à Stockholm avant-hier samedi lors d’affrontements entre la police et les antifascistes. Des milliers d’antifascistes s’étaient rassemblés dans le centre de Stockholm pour protester contre un rassemblement organisé par les néo-nazis du Mouvement nordique de résistance (NMR). La police avait placé un cordon protecteur autour du rassemblement de NMR, qui comptait quelques centaines de fascistes. La police a procédé à cinq arrestations parmi les antifascistes lorsque ceux ont tenté de percer les lignes de la police pour attaquer les fascistes.

Engins pyrotechniques allumés par les antifas samedi à Stockholm Engins pyrotechniques allumés par les antifas samedi à Stockholm

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 620

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?