Accueil > Dossiers > Monde arabe et Iran > Algérie : La police empêche une manifestation contre le gaz de (...)

26 février 2015

Algérie : La police empêche une manifestation contre le gaz de schiste

Un important dispositif policier a été déployé mardi à l’aube dans le centre d’Alger, où devait se tenir une manifestation contre le gaz de schiste dans la matinée. Des centaines de policiers des brigades anti-émeutes se sont déployés mardi 24 février avant la levée du jour sur la place de la Grande poste, à Alger. Des barrières métalliques ont été installées tout autour de l’esplanade pour en interdire l’accès et empêcher une manifestation. Les manifestations sont officiellement interdites dans la capitale algérienne.

Plusieurs formations de l’opposition avaient appelé à cette mobilisation en signe de solidarité avec les populations des provinces sahariennes, où des forages expérimentaux sont réalisés par la compagnie publique Sonatrach avec des partenaires étrangers. À Ain-Salah, la ville la plus proche des lieux de forage, des manifestations se poursuivent sans discontinuer depuis deux mois pour exiger l’arrêt des explorations.

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?