Les activistes, organisé-e-s dans le cadre de l’alliance “Ende Gelände”, occupent depuis samedi dernier la mine à ciel ouvert Garzweiler. Parallèlement, un autre groupe d’activistes occupe le train de la mine de Hambach. La veille, un autre groupe a occupé la ligne de train approvisionnant la centrale au charbon Neurath, la plus grande centrale de ce type en Allemagne, et la deuxième plus grande en Europe. Le collectif “Ende Gelände” affirme avoir bloqué de cette manière tous les points stratégiques du bassin charbonnier rhénan. Il exige la sortie du charbon, et plus généralement un changement économique systémique. La police a vainement tenté d’empêcher l’occupation et a employé du gaz poivré.

Ende Gelande Garzweiler

Ende Gelande Garzweiler