Accueil > Dossiers > Reste de l’Asie et Océanie > Bangladesh : 3500 grévistes du textile licenciés, 30 arrestations

28 décembre 2016

Bangladesh : 3500 grévistes du textile licenciés, 30 arrestations

Des dizaines de milliers de travailleurs du textile ont protesté dans le centre de fabrication de Ashulia qui produit des vêtements pour grandes marques occidentales tel que Gap, Zara et H & M. Les protestations ont commencé suite au licenciement de 121 travailleurs. Les revendications se sont élargies demandant le triplement du salaire minimum mensuel qui est actuellement de 5.300 taka (± 60€). Plus de 50 usines ont fermé la semaine dernière pour tenter de limiter les manifestations, qui ont tourné à l’affrontement après que la police ait tiré des balles en caoutchouc et blessé 10 manifestants. Trente travailleurs dont sept dirigeants syndicaux, ainsi qu’un journaliste ont été arrêtés.

Toutes les usines ont repris leurs opérations avec environ 90% des travailleurs. La Bangladesh Garment et la Fédération des travailleurs industriels déclare que le nombre de travailleurs licenciés serait d’environ 3500 personnes. De plus, 50 leaders syndicaux ont dû passer à la clandestinité. La Fédération des travailleurs industriels ont déclaré que les autorités ont interdit les manifestations en utilisant une loi de temps de guerre prévue pour faire face aux menaces à la sécurité de l’Etat, ainsi que la Loi sur les pouvoirs spéciaux, pour emprisonner des dirigeants syndicaux et des travailleurs.

La manifestation des ouvriers du textile à Ashulia La manifestation des ouvriers du textile à Ashulia

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?