Accueil > Dossiers > Belgique - Affaire du 5 juin 2008

Belgique - Affaire du 5 juin 2008

5 juin 2015

Belgique : Le point sur "l’affaire du 5 juin"

Le 5 juin 2008, une vague de perquisitions et six arrestations frappait notre Secours Rouge. Des poursuites seront engagées contre quatre de nos membres : Bert, Constant, Wahoub et Abdallah. Ils sont accusés de "participation à activité terroriste", celle d’une organisation clandestine révolutionnaire en italie, le Parti Communiste Politico-militaire. En février 2007, la police italienne avait découvert, chez un des membres du PCPM, de photos d’identité des 4 du SR. Alors que la justice italienne n’a pas estimé cela suffisant pour poursuivre nos militants (alors qu’elle a la main lourde dans ces situations), le parquet fédéral belge décide de le faire.

Mais en Belgique, les perquisitions et les rapport d’espionnage (un an d’espionnage avec écoutes, caméras sur les domiciles, filature etc.) ne produisent rien, et un magnifique mouvement de solidarité se manifeste envers nos membres qui seront remis en liberté provisoire (c’est encore leur statut). Le parquet fédéral s’obstine à les poursuivre, mais il va être mis légalement en difficultés d’abord par la justice italienne, qui décrète en février 2012 que le PCPM n’était pas une "organisation terroriste" mais une "organisation subversive" ; ensuite par la justice belge : en avril 2012, la Chambre du Conseil, rejette l’accusation de "participation à une activité terroriste" et ne poursuit nos quatre membre "que" pour "tentative de faux" (avec en plus, pour Bert, la détention d’un brouilleur d’ondes gsm).

Le parquet va s’obstiner, exiger que la qualification de terrorisme soit retenue, aller et gagner en appel. Mais en juin 2013, la cour de cassation casse cette décision et renvoie le dossier devant une cour d’appel qui doit à nouveau décider si, en plus de la "tentative de faux" et de la possession du brouilleur, il convient de poursuivre nos quatre membres pour "participation à une activité terroriste". Voilà donc sept ans que la procédure est ouverte, et deux ans que l’on attend la date de la comparution en chambre d’appel (ne parlons même pas du procès sur le fond). Depuis, tous les condamnés du PCPM sont sortis de prison.

Voir l’historique complet et illustré de l’affaire du 5 juin

Tags de cet article: - - Nos sources
15 novembre 2013

Bruxelles : Tags et soirée solidaires

La nuit de jeudi à vendredi, les bâtiments du ministère de la justice situés boulevard de Waterloo (1000 BXL) et avenue de la Porte de Hal (1060 BXL) ont été tagués du slogan "solidarité CAS / Secours Rouge / No Border", dans la perspective, dit le communiqué, des "procès à venir cette fin d’année contre diverses initiatives de la militance, de la dissidence, de la rébellion et de la résistance".

tags solidaires

Rappelons que le Comité de Soutien Aux Inculpé du CAS (Comité d’Action et de Soutien aux Sans-Papiers) organise samedi 16 à partir de 19H une soirée-repas-concerts en solidarité avec les inculpés du CAS et du No Border Camp. Croisement Rue des Coteaux / Van Hoorde (Portail Bleu en face de Aldi).

Tags de cet article: - - Nos sources
5 juin 2013

Bruxelles : Décision ’surprise’ contre le renvoi pour les 4 du Secours Rouge

La cour de Cassation, qui s’est réunie ce matin et a mis sa décision en délibéré cet après-midi, a décidé de casser en tout point l’arrêt de renvoi en correctionnelle des quatre militants de notre Secours Rouge. Cette décision annule donc celle du 28 février dernier rendue par la Chambre des mises en accusation qui avait décidé de renvoyer nos quatre camarades devant un tribunal sous l’accusation de ’participation à une activité terroriste’, ’tentative de faux’ et, pour un d’entre eux, ’détention d’un brouilleur d’ondes’. La cour de Cassation a estimé que l’arrêt n’était pas suffisamment motivé (’en réalité, il n’y avait aucune motivation), considérant les importantes questions soulevées par les avocats et notamment celle de la territorialité (est-ce que la justice belge est compétente pour cette affaire "italienne" ?)

Concrètement, cela signifie un nouveau renvoi devant une nouvelle Chambre des mises en accusation qui devra statuer sur la tenue d’un éventuel procès et, surtout, sur les éventuels chefs d’accusation.

Tags de cet article: - - - Nos sources
28 février 2013

Les 4 du Secours Rouge renvoyés pour "activité terroriste"

Communiqué du Secours Rouge de Belgique

La Chambre des mises en accusation a décidé de renvoyer nos quatre camarades devant un tribunal sous l’accusation de « participation à une activité terroriste », tentative de faux » et, pour un d’entre eux, détention d’un brouilleur d’ondes.

Les avocats de nos camarades et nos amis solidaires du collectif « No Procès » ont déjà exposé la signification de cet arrêt confirmant que la nouvelle législation anti-terroriste permet de poursuivre sur base de tout et de n’importe quoi. Ce dossier étant particulièrement caricatural, puisqu’au lieu de s’étoffer au fil de l’instruction, il s’est au contraire dégonflé, « piste » après « piste », « élément suspect » après « élément suspect », par le travail des enquêteurs qui reconnaissent noir sur blanc n’avoir pu, malgré leurs efforts, avoir découvert des éléments à charges…

Nous tenons à préciser ce nouvel épisode dans l’attaque juridico-policière contre notre Secours rouge ne nous empêchera pas — et nous dissuadera encore moins — d’occuper notre rang sur le front de la lutte contre la répression de classe. La défense de nos membres ne nous détournera pas de nos devoirs de solidarités envers les révolutionnaires communistes, anarchistes, antifascistes et anti-impérialistes emprisonnés, et envers tous les militants réprimés pour des faits de lutte de classe.

Chaque attaque de la justice de classe nous fourni davantage de raison de la mépriser que de la craindre, et nous déterminé à la combattre avec plus d’énergie et de rigueur.

Abattre le capitalisme !
Construire la solidarité !

Tags de cet article: - - Nos sources
19 février 2013

Bruxelles : Audience contre les 4 du Secours Rouge

Audience décisive ce mardi matin dans la procédure contre les 4 du Secours Rouge puisqu’il s’agissait, principalement, de décider si la loi anti-terroriste leur serait appliquée. Les débats ont duré plus de deux heures et l’arrêt sera rendu par le tribunal le 28 février.
Une quarantaine de personnes s’étaient rassemblées devant le palais de justice en solidarité avec les inculpés.

19 février 2013

Bruxelles : Succès du meeting contre les lois anti-terroristes

Plus de cent personnes ont assisté lundi soir au meeting de dénonciation des lois anti-terroristes co-organisé par le collectif "No Procès", la ligue des droits de l’Homme, Bruxelles Laïque, le CLEA, et la JOC, dans les locaux de Bruxelles Laïque. Ont pris la parole Manu Lambert, représentant du Comité T, Anne Morelli, professeur à l’ULB, Martin Willems, représentant syndical CNE-CSC et Thomas Englert, représentant la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (à l’initiative de la campagne « stop-répression »).

17 février 2013

Bruxelles : Meeting contre les lois anti-terroristes ce lundi

8 février 2013

Bruxelles : Réunion samedi du collectif "No Procès"

Depuis la reprise des poursuites contre notre Secours Rouge, le collectif "No Procès" regroupe les personnes solidaires, militantes ou non, qui sans être au Secours Rouge s’engagent dans la soutien avec nos 4 inculpés et, plus largement, contre la nouvelle législation anti-terroriste. Le collectif se réunira demain samedi 9 février, de 17h à 19h dans les locaux de Bruxelles-Laïque, 18-20 avenue de Stalingrad (côté Place Rouppe), afin de préparer la mobilisation autour de l’audience du 19 février.

Tags de cet article: - - Nos sources
29 janvier 2013

Bruxelles : Audience pour les 4 du Secours Rouge

Une bonne trentaine de personnes se sont rassemblées ce matin en solidarité avec les quatre du Secours Rouge qui comparaissaient ce matin dans une audience "pour rien" puisque les débats ont une nouvelle fois été reportés. La date a été fixée au 19 février et le président a assuré qu’il n’accepterait plus aucune demande de report...

Tags de cet article: - - - Nos sources
26 janvier 2013

Belgique : Audience reportée, rassemblement maintenu !

C’est ce vendredi que les 4 du Secours Rouge ont appris un nouveau report - les troisième - de l’audience décisive les concernant. L’audience de mardi matin ne servira donc qu’à fixer la date de la nouvelle audience. Pour marquer sa solidarité avec les inculpés, pour dénoncer les lois d’exception et la justice de classe indépendamment de l’agenda fixée par celle-ci, le rassemblement du matin est maintenu autour du mot d’ordre : "Pas de procès pour les 4 du Secours rouge !".

Rendez-vous mardi de 8 à 8h50 sur les marches du palais de justice de Bruxelles !

C’est à la soirée de solidarité de vendredi qu’à été prise la décision de maintenir l’appel à rassemblement.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?