Accueil > Dossiers > Belgique - Autres sujets > Belgique : Détecteur de mensonges pour les travailleurs de Doel

27 juillet 2015

Belgique : Détecteur de mensonges pour les travailleurs de Doel

La justice veut faire passer une quarantaine de travailleurs de la centrale nucléaire de Doel au détecteur de mensonges pour trouver qui est à l’origine du sabotage qui a eu lieu en août dernier à la centrale Doel 4, dans une partie non-nucléaire du complexe. 30.000 litres d’huile s’étaient déversés des turbines, celles-ci tournant à sec ont subis des dommages graves, et chers : 30 millions d’euro.

30 travailleurs avaient été écartés, 150 nouvelles caméras de surveillance installées, le système de cartes magnétiques d’accès révisé. La justice menace à présent 40 travailleurs (ceux qui se trouvaient dans le coin à ce moment là) de les faire passer au polygraphe.

La centrale de Doel. La centrale de Doel.

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?