Accueil > Dossiers > Belgique - Autres sujets > Belgique : La direction de Meister fait appel à une milice armée pour briser (...)

26 février 2012

Belgique : La direction de Meister fait appel à une milice armée pour briser une grève

Depuis plusieurs jours, les employés bloquent la production de l’usine allemande Meister de Sprimont spécialisée dans les pièces automobiles, pour protester contre une future délocalisation. Profitant du week-end la direction a voulu récupérer des pièces produites dans l’entreprise, de gré ou de force, à l’aide d’une milice lourdement armée. Armés (matraques, battes de baseball et gaz au poivre) et équipés de gilets par-balles, venus d’Allemagne, les miliciens ont investi l’entreprise à 14h, tenant de séquester les trois ouvriers qui assuraient la maintenance. L’un d’eux a pu prévenir l’extérieur et la police et les autres grévistes sont arrivés.
Les trois ouvriers ont porté plainte pour coups et blessures. A l’heure qu’il est, les hommes du groupe privé sont bloqués à l’intérieur avec trois camionnettes et deux camions. Dehors, une cinquantaine de travailleurs et de syndicalistes refusent de les laisser sortir et cela risque de durer toute la soirée. Une trentaine de policiers se trouvent également sur place.

EDIT :
Les miliciens de Meister ont été évacués par la police cette nuit. Le matériel qu’ils comptaient embarquer a été déchargé de leur camion et remis dans l’usine. Travailleurs et délégués ont désormais levé le camp. Les miliciens de Meister ont vraisemblablement fouillé tous les casiers du personnel à l’intérieur de l’entreprise. Certains dégâts matériels ont également été constatés.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?