Accueil > Dossiers > Belgique - Autres sujets > Belgique : La masse critique de Liège harcelée par la police

28 avril 2018

Belgique : La masse critique de Liège harcelée par la police

Ce vendredi 27 avril avait lieu comme chaque dernier vendredi du mois la masse critique de Liège, un rassemblement de cycliste qui se regroupent pour circuler ensemble dans la ville. Environ 70 cyclistes s’étaient ainsi réunis et roulaient vers la Gare des Guillemins depuis la Place Saint-Léonard. À hauteur du Boulevard de la Sauvenière, les manifestants ont remarqué qu’ils roulaient sous haute escorte policière. Au rond-point des Guillemins, plusieurs patrouilleuses ont bloqué le cortège en déboulant à vive allure au milieu de la rue, toutes sirènes hurlantes, mettant en danger les manifestants -dont de nombreux enfants- qui circulaient à vélo.

Le cortège a poursuivi sa route avant d’être à nouveau bloqué à hauteur de la Place Leman par une patrouilleuse qui laissera elle aussi passer le cortège après négociation. La situation s’est répétée plus loin dans la rue des Rivageois où cette fois des policiers équipés de boucliers et de matraques sortent du véhicule. Finalement 17 véhicules de police et 35 policiers équipés sont déployés à cet endroit. Un manifestant qui s’était approché de la ligne de police a été plaqué au sol, menotté et embarqué. Après une demi-heure, les cyclistes ont pu quitter la nasse après avoir été forcés à un contrôle d’identité et à la dissolution du rassemblement. Cette édition de la masse critique était inscrite dans le cadre de l’événement urbain "avril en ville", sponsorisé entre autres par la Ville de Liège.

Les cyclistes nassés Les cyclistes nassés

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?