Accueil > Dossiers > Belgique - Autres sujets > Belgique : Ludwig, mitraillé au flashball et tabassé par la police à (...)

19 octobre 2017

Belgique : Ludwig, mitraillé au flashball et tabassé par la police à Namur

Dans la nuit du 13 au 14 octobre, des membres du "Collectif Mendiant(e)s d’Humanité" ont tenté d’ouvrir un nouveau bâtiment vide situé non loin du parlement Wallon, rue Notre Dame, à Namur. La police est arrivée assez rapidement, alertée par une voisine. Ludwig Simon a voulu récupérer son pied de biche, Ludwig est un militant mendiant déjà médiatisé lors du mouvement contre le règlement anti-mendicité et suite à la répression d’une occupation de la place d’Armes le 8 juillet dernier. Il a ensuite été mitraillé à coups de flash-ball une dizaine de fois par les agents du Groupe d’Intervention Spéciale, bien connu pour leurs méthodes brutales. Il semblerait qu’une fois à terre il fut également frappé au visage par les agents. Dès le lendemain matin, les médias et le Procureur du Roi ont relayé la version policière incriminant Ludwig (qui aurait selon la police "foncé vers eux avec le pied de biche en criant qu’il allait les tuer") et les mendiants qui se sont pourtant fait expulser sans opposer de résistance, comme à leur habitude. Le collectif occupe actuellement un bâtiment public rue d’Arquet et devait le quitter mais suite aux récents reportages sur le logement à Namur il a reçu un délai de 15 jours supplémentaires. Un travailleur de l’Abri de Nuit qui avaient émis des critiques à l’égard de la ville de Namur aurait également été licencié.

Ludwig Simon Ludwig Simon

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?