Au Parlement Wallon, en commission transport, il sera question des grèves sauvages dans les TEC. Les députés se penchent actuellement sur un projet de résolution qui permettrait de sanctionner les responsables de grèves spontanées. Cet après-midi, place aux auditions de différents partenaires. Un représentant de la CGSP va plaider pour une négociation au sein de l’entreprise (comme à la SNCB) de préférence à une loi, et pour une distinction entre “grève émotionnelle” (brève et immédiate, suite à un événement tel une agression) et grève sauvage.

Une grève aux TEC

Une grève aux TEC