Le ministre de la Sécurité et de l’Intérieur cherche à déterminer si les divers services secrets que compte notre pays ne feraient pas mieux de fusionner. Plusieurs services différents sont actuellement chargés de la protection de l’Etat et de son “potentiel scientifique et économique” en menant des enquêtes sur toute possible menace. Il s’agit de la Sûreté de l’Etat (service civil), du Service général du renseignement et de la sécurité (dépend de la Défense nationale) et l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM). Le ministre souligne que sa réflexion n’est pas purement budgétaire même si une importante économie peut en découler.