Accueil > Dossiers > Belgique - Autres sujets > Bruxelles : Douze anarchistes renvoyés en correctionnelle

1er août 2017

Bruxelles : Douze anarchistes renvoyés en correctionnelle

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé hier lundi de renvoyer douze anarchistes (sur les 14 inculpés) devant le tribunal correctionnel. Neuf pour appartenance à un groupe terroriste" et "participation aux activités d’un groupe terroriste", et trois comme "chef de bande (!) et provocateur" (sans inculpation pour terrorisme dans ces derniers cas). Il leur est reproché quelques 150 actions entre 2008 et 2013 allant de la manifestation non autorisée à l’incendie volontaire.

C’est fin 2008 que le Parquet Fédéral avait lancé une enquête visant des anarchistes. En 2010, sur base d’une liste d’actions que la police attribue à la "mouvance anarchiste", la juge d’instruction Isabelle Panou est affectée à l’enquête qui relève désormais de l’antiterrorisme. En mai, puis en septembre 2013, une dizaine de perquisitions ont lieu, qui visent différents domiciles ainsi que la bibliothèque anarchiste Acrata   (voir notre article). C’est en 2014 que l’enquête est close, aboutissant en mai 2016 à un premier renvoi devant la chambre du conseil.

L'attaque au pavé et à la barre de fer du commissariat des Marolles, après la répression du NoBorder L’attaque au pavé et à la barre de fer du commissariat des Marolles en octobre 2010, après la répression du NoBorder, est qualifiée "d’attaque terroriste"

EDIT : Pour plus de détail, voir le communiqué de La Lime du 2 août

EDIT2 : Notre article est erroné en ce que le renvoi pour terrorisme (demandé par l’accusation) a été rejeté par la Chambre de Conseil pas seulement pour les 3 personnes qui, poursuivies comme "dirigeants d’un groupe terroriste" on finalement été renvoyées comme "provocateurs ou chefs de bande d’une association formée dans le but d’attenter aux personnes ou aux propriétés, par la perpétration de crimes ou délits". La requalification a aussi bénéficié aux 9 autres personnes poursuivies pour "la participation à un groupe terroriste", qui seront elles finalement renvoyées pour "faire partie d’une association formée dans le but d’attenter aux personnes ou aux propriétés, par la perpétration de crimes ou délits".

Voir le dossier: Belgique - Autres sujets avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?