Accueil > Dossiers > Archives - Procès DHKP-C > Bruxelles : Fin des débats au procès DHKP-C

29 mai 2009

Bruxelles : Fin des débats au procès DHKP-C

La cour d’appel de Bruxelles, qui examinait aujourd’hui ’au finish’ le dossier à charge de six militants et sympathisants du DHKP-C, a entendu, ce vendredi, les dernières plaidoiries et une brève réplique du ministère public. Le mot de la fin est revenu à Bahar Kimyongür et Musa Asoglu. La cour d’appel rendra son arrêt le 14 juillet prochain.

Compte rendu du CLEA pour l’audience du 27 mai : Première prise de parole. Une heure durant, l’avocat Kris Vincke au nom de l’Etat turc. ’Le DHKP-C se fait passer pour une organisation sociale, humaniste voire humanitaire. Le DHKP-C dénonce le sort réservé aux prisonniers politiques en Turquie. Mais, le DHKP-C qu’est-ce que c’est ? Une bande de criminels. Le DHKP-C qualifie l’Etat turc de ’nazi’. Or la Turquie est un Etat de droit, reconnu par l’ensemble des pays – ce qui n’était pas le cas de l’Allemagne hitlérienne. Qui veut imposer sa propre conception du monde à la population ? C’est le DHKP-C, une structure de type totalitaire. D’ailleurs, ce mouvement marxiste-léniniste est pourchassé partout et figure sur la liste noire des mouvements terroristes’. Etc, etc... Comme dans les procès précédents, l’avocat de la partie turque va ainsi s’en tenir à une posture qui n’est pas celle d’une partie civile (laquelle doit faire valoir en quoi la personne [morale] préjudiciée, ici l’Etat turc, aurait été précisément dommagée par les prévenus, en quelles circonstances et pour quels montants chiffrés). Lire la suite

Voir le dossier: avec les tags: - - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?