Accueil > Dossiers > Archives - Action Directe > France : A propos de Jean-Marc Rouillan

9 décembre 2009

France : A propos de Jean-Marc Rouillan

Le 23 octobre, Jean-Marc Rouillan, militant d’Action Directe incarcéré depuis 1987, demandait son transfert des Baumettes à Marseille vers le Centre hospitalier Pitié-Salpétrière à Paris, où il aurait pu bénéficier des soins nécessaires au traitement de la maladie d’Erdheim-Chester dont il souffre. Au lieu de cela, le prisonnier a été transféré au centre de détention du Muret, près de Toulouse. Depuis le diagnostic de sa maladie en mai dernier, il n’a été autorisé à consulter aucun spécialiste. Il a donc déposé plainte pour non-assistance en danger. En effet, il apparait que dans les dernières semaines, le militant présente, en plus des problèmes osseux liés à la maladie d’Erdheim-Chester, des signes d’atteinte neurologique centrale. Il devient donc vital qu’il consulte un spécialiste, ce qui lui est toujours refusé aujourd’hui.

Une réunion d’information et de mobilisation se tiendra, à l’appel du ’collectif Ne Laissons pas faire !’, avec la participation de Miguel Benasayag (sous réserve), Olivier Besancenot, Hellyette Bess, Jean-Louis Chalanset, Antoine Lazarus, Frédéric Neyrat (lecture de son intervention) et Maurice Rajsfus, le jeudi 17 décembre 2009, à partir de 18 h 30 au CICP, 21 ter rue Voltaire, Paris 11e (métro L9 Rue des Boulets).

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?