Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France : Arrestations lors de la grève des femmes de chambre

12 juin 2019

France : Arrestations lors de la grève des femmes de chambre

Ce samedi matin, vers 10h, un agent de sécurité de l’hôtel appelle la police alors que les femmes de chambre, en grève depuis 2 mois pour demander un 13e mois et de meilleures conditions de travail, tiennent leur piquet de grève devant l’hôtel NH Collection (du groupe Elior) à Marseille. Un premier véhicule de police arrive, le ton monte, jusqu’à une première algarade... Les policiers gazent les membres du piquet et arrêtent quatre personnes : deux femmes de chambre, et deux membres du syndicat CNT-SO, Walter et Camille. Camille - visiblement - enceinte de six mois, a été fermement menottée et s’est retrouvée au sol lors de son arrestation, malgré son état. Elle a été transférée à l’hôpital de la Conception pour un examen.

C’est la deuxième fois que la juriste du CNT-SO subit une arrestation dans le cadre de ce mouvement. La première date du 25 mai dernier, lorsque les forces de police ont tenté de déloger le piquet de grève. Cette deuxième intervention musclée intervient au lendemain d’une « négociation » avec la direction par l’intermédiaire de l’inspection du travail. Plusieurs manifestants, y compris des syndicalistes de la CGT et des Gilets jaunes, se sont rassemblés en protestation devant le commissariat de Noailles. Les 4 personnes ont été libérées, ce dimanche à 11h. Il semblerait qu’aucune charge n’ait été retenue contre eux.

Le rassemblement solidaire devant le commissariat de Noailles Le rassemblement solidaire devant le commissariat de Noailles

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?