Accueil > Dossiers > France - Autres sujets

France - Autres sujets

25 mai 2017

France : Vers une nouvelle prolongation de l’état d’urgence

Dans son ouvrage Révolution publié en novembre 2016, Macron appelait à une sortie de l’état de siège « dès que cela sera possible », précisant que « sa prolongation sans fin, chacun le sait, pose plus de questions qu’elle ne résout de problèmes ». Ce mercredi, deux jours après l’attentat de Manchester, il vient d’annoncer un renouvellement de l’état d’urgence qui arrivait à échéance le 15 juillet. A l’issue du conseil de défense, il a précisé que le Parlement serait saisi d’une prolongation jusqu’au 1er novembre. Il réclame, en outre, une nouvelle loi dans les prochaines semaines qui viendrait s’ajouter aux textes qui se multiplient depuis trente ans pour « renforcer la sécurité face à la menace terroriste ».

La décision de Macron, si elle est suivie par le Parlement, marquerait la sixième prolongation de l’état d’urgence, instauré par François Hollande après les attentats du 13 Novembre. La France connaîtrait donc une période inédite de vingt-trois mois ininterrompus sous ce régime législatif d’exception. Créé en 1955 durant la guerre d’Algérie, il permet notamment d’assigner à résidence toute personne « dont l’activité est dangereuse pour la sécurité et l’ordre publics » et autorise des perquisitions à domicile de jour comme de nuit sans passer par l’autorité judiciaire.

État d'urgence en France État d’urgence en France

Tags de cet article: - Nos sources
19 mai 2017

France : Peine alourdie en appel pour Jean-Marc Rouillan

L’ancien membre d’Action Directe Jean-Marc Rouillan a été condamné mardi en appel à Paris à dix-huit mois de prison dont dix mois assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve pour apologie du terrorisme, une peine plus lourde qu’en première instance (voir notre article). Aménageable, la peine ferme prononcée n’implique pas un retour en prison pour Rouillan, toujours en liberté conditionnelle depuis 2012 après vingt-quatre années passées en détention.

Le 23 février 2016, interrogé sur les attentats de novembre 2015 à Paris sur une radio associative marseillaise, il avait déclaré que les auteurs des attentats parisiens « se sont battus courageusement », tout en se disant « totalement hostile » à l’idéologie « mortifère » des jihadistes. La cour d’appel n’a pas été aussi loin que le souhaitait l’accusation. Les magistrats ont cependant assorti le sursis avec mise à l’épreuve de conditions draconiennes, en particulier une interdiction pour l’ancien d’Action directe de commenter l’affaire en public. Ils lui demandent également de verser 1.000 euros à l’Association française des victimes du terrorisme, partie civile.

Jean-Marc Rouillan Jean-Marc Rouillan

Tags de cet article: - Nos sources
16 mai 2017

France/Turquie : Trois militants du Front Populaire menacés d’expulsion

Adem Yildiz, Ilgin Guler et Memet Dogan, trois militants antifascistes turcs sont menacés d’expulsion (voir notre dernier article ici). Memet Dogan passera en commission d’expulsion le mercredi 24 mai à 9h au TGI de Melun. Nihat Karakaya passera quant à lui en audience à la Cour Nationale du Droit d’Asile la veille, le mardi 23 mai à 14h, pour statuer sur le retrait de sa protection. L’avocate appelle à une présence massive de soutiens.

Cliquer pour télécharger le dossier Cliquer pour télécharger le dossier

Tags de cet article: - - - Nos sources
15 mai 2017

France : Un jeune suisse recherché pour l’attaque de la voiture de police de mai 2016

Un jeune anarchiste Genevois, toujours recherché à ce jour, est accusé d’être l’auteur principal de l’incendie d’une voiture de police à Paris le 18 mai 2016 : à l’’occasion d’une manifestation de policiers, des contre-manifestants avaient attaqués une voiture de police. La justice française accuse le Genevois (jusque là convoqué comme "témoin", voir sa déclaration) d’avoir projeté un fumigène allumé dans la voiture de police. Un mandat d’arrêt a été émis contre lui. Huit autres personnes ont été d’abord mises en examen, notamment pour tentative de meurtre sur les deux policiers se trouvant dans le véhicule. Mais les charges se sont allégées à en croire les récentes réquisitions du Parquet consultées : « Le mode opératoire ne traduit pas l’intention d’homicide (…) Aucun élément n’a permis d’objectiver l’existence d’un plan préalablement établis ». huit manifestants sont inculpés pour cette attaque, deux d’entre eux ont fait des aveux au juge d’instruction.

La voiture incendiée, il y a presque un an La voiture incendiée, il y a presque un an

Tags de cet article: - Nos sources
10 mai 2017

Paris : Manifestation vendredi en soutien aux prisonniers palestiniens

Un rassemblement de soutien aux prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes depuis le 17 avril dernier aura lieu vendredi devant le siège du Comité International de la Croix Rouge. Ce dernier, pourtant garant de l’application de la 4ème Convention de Genève pour les prisonniers en temps de guerre, ne fait rien face à la détérioration depuis des années de la situation des prisonniers.

Manifestation à Ramallah Manifestation de soutien, à Ramallah

Rassemblement devant le siège du Comité international de la Croix Rouge le vendredi 12 mai 2017 de 16h à 19h30 247 BD Raspail 75014 Paris - Métro Raspail

8 mai 2017

France : Incidents aux manifestations du "3e tour social"

A Paris, quelques centaines de manifestants se sont rassemblés dans le quartier de Ménilmontant. Aux cris de "Tout le monde déteste la police". Là aussi il y a eu échange de projectiles et de gaz lacrymogène. Une centaine de manifestants ont été pris dans un kessel  . Neuf personnes ont été placées en garde à vue à l’issue de cette manifestation au cours de laquelle 141 personnes ont été interpellées. Les neuf personnes placées en garde à vue l’ont été pour « entrave à la circulation et participation à un attroupement », « violences sur agent dépositaire de la force publique » ou « dégradations volontaires ». Au moins une était visée par une interdiction de séjour. D’autres manifestants ont poursuivis leur marche dans la soirée, brisant notamment des vitres d’un collège et lançant des projectiles contre un véhicule de police.

Dans le centre-ville de Nantes, quelques centaines de manifestants se sont rassemblées derrière une banderole "Soyons ingouvernables". Manifestants et forces de l’ordre se sont affrontés en échangeant des jets de projectiles contre gaz lacrymogènes. Cinq personnes ont été interpellées, un policier légèrement blessé. Une photographe indépendante a également été blessée par l’éclat d’une grenade désencerclante. A Grenoble, une manifestation sauvage a été attaquée par la police au moyen de tirs de grenade. D’autres manifestations ont eu lieu à Lyon, à Strasbourg, où les manifestants se sont affrontés à des fascistes (une dizaine d’interpellations), à Poitiers (légers incidents suite au lancé de fumigènes), à Caen, à Montpellier et à Tours.

Lacrymogènes à Ménilmontant hier soir Lacrymogènes à Ménilmontant hier soir

Tags de cet article: - - Nos sources
4 mai 2017

France : Une arrestation suite au piratage du site du FN

Le site internet "marine2017.fr" de la candidate d’extrême-droite à la présidentielle française a fait l’objet d’attaques informatiques régulières et ciblées (notamment des attaques DDoS, c’est-à-dire par déni de service) tout au long de la campagne. Le FN prétend avoir identifié plusieurs de ces hackers et avoir transmis l’ensemble des données les concernant aux services de police dans le cadre d’un dépôt de plainte. Le parquet de Nanterre a confirmé qu’un suspect, un jeune homme, a été interpellé cette semaine. Placé en garde à vue, il aurait reconnu les faits, selon le parquet. Du matériel informatique a été saisi.

Le site du FN a fait notamment l'objet d'attaque DoS Le site du FN a fait notamment l’objet d’attaque DoS

Tags de cet article: - - - Nos sources
4 mai 2017

France : Un syndicaliste entendu par la police

Devant le commissariat de Vandoeuvre, en Meurthe-et-Moselle, une centaine de militants CGT sont venus soutenir un collègue. Pascal Theis, le secrétaire général de la section énergie de la CGT en Meurthe-et-Moselle Sud, a été interrogé pendant une heure par la police ce mercredi 2 mai. La direction de la filiale d’EDF a porté plainte après une action syndicale à laquelle il a participé, en février 2017, contre les compteurs Linky.

Des militants de la CGT avaient retiré des dizaines de cartes SIM qui permettent de transmettre les données des compteurs Linky. Des cartes électronique remises deux heures plus tard à la direction. Une action symbolique et médiatique pour exiger plus de droit pour les prestataires extérieurs qui posent les nouveaux compteurs électriques. Le syndicat demande que ces prestataires de service travaillent dans des conditions convenables.

Un compteur linky Un compteur Linky

Tags de cet article: - - Nos sources
4 mai 2017

France : Action incendiaire solidaire

Dimanche 30 avril, rue de la capsulerie, à Bagnolet, un utilitaire de la société Vinci (constructeur et gestionnaire de prisons, autoroutes, CRA et autres aéroports) a été incendié. Un utilitaire de la société Sodexo (visée parce que gérant la nourriture dans de multiples prisons), une voiture d’ENGIE (dont la filiale GEPSA est le partenaire privilégié pour la gestion des prisons) et une JC Decaux (qui exploite les prisonniers en les faisant réparer des velib’) ont eu leurs pneus crevés. L’action est revendiquée en solidarité avec les inculpés pour l’incendie de la voiture de police le 18 mai 2016 et avec Damien Camelio.

. .

Tags de cet article: - - Nos sources
2 mai 2017

Guyane : EDF porte plainte contre des grévistes

Alors qu’un accord de fin de conflit a été signé il y a une semaine pour lever les barrages qui paralysaient la Guyane, deux grèves portées par l’Union des travailleurs guyanais (UTG) perturbaient encore vendredi le centre hospitalier Andrée-Rosemon de Cayenne (CHAR) et les services EDF. À EDF, le mouvement social s’est durci : des salariés grévistes ont pris le contrôle des deux sites stratégiques qui pilotent l’alimentation électrique en Guyane et ont provoqué des coupures jeudi à Kourou, Saint-Laurent-du-Maroni et Cayenne. EDF Guyane a porté plainte contre ces occupations de site et une audience en référé était prévue vendredi après-midi. Les grévistes, à l’appel de UTG Éclairage, réclament le comblement des postes vacants et le paiement des jours de grève.

Manifestation en Guyane Manifestation en Guyane

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1450

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?