Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France : Jacques Vergès est mort

16 août 2013

France : Jacques Vergès est mort

L’avocat Jacques Vergès est mort, jeudi 15 août, à l’âge de 88 ans. Né en 1925 d’un père français de la Réunion et d’une mère vietnamienne, le jeune Vergès a grandi à La Réunion. En 1941, il s’engage dans les Forces françaises libres, combat en Algérie, au Maroc, en Italie et en France. Après la Libération, il adhère au Parti communiste, termine ses études de droit. Pendant la guerre d’Algérie, Vergès assure la défense de Djamila Bouhired, une jeune poseuse de bombes du FLN, pour laquelle il invente le concept de "défense de rupture". Au lieu de chercher à minimiser les faits et à obtenir l’indulgence des juges, l’avocat se pose en accusateur du système colonial. La jeune femme, condamnée à mort, puis graciée, devient une héroïne nationale en Algérie. Vergès l’épouse, s’installe à Alger après l’indépendance.

Après un voyage en Chine, où il rencontre Mao, il disparaît en 1970 pendant huit ans. Revenu au grand jour en 1978, à Paris, il assure des procès qui lui permettent, par un angle ou un autre, d’attaquer l’ordre impérialiste (sa "défense" du nazi Barbie consistait à contester au droit à la République française de le juger en raison des crimes coloniaux qu’elle même a commis). Il défend essentiellement des militants de la gauche révolutionnaire, comme Georges Ibrahim Abdallah.

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?