Les “indignés” parisiens occupaient depuis 15 jours le parvis de la Défense. Mardi 15, une centaine de policiers et de gendarmes mobiles ont saccagé avec violence leur campement installé depuis la fin du sommet du G20 de Cannes, le 4 novembre, confisquant les cartons, pancartes, bâches qui constituaient leur campement avant d’encercler la centaine de manifestants présents. Plus tard dans la nuit, le campement s’est vu à nouveau saccagé par les forces de l’ordre qui sont allées jusqu’à piétiner la nourriture et les médicaments.