Le président d’Unilever France a dénoncé l’occupation vendredi par des salariés de Fralib (groupe Unilever) de l’usine de thés et tisanes en sachet de Géménos (Bouches-du-Rhône). Dénonçant “une opération commando”, il a déclaré avoir déposé plainte pour “menaces physiques” (les syndicalistes cagoulés auraient intimidés les vigiles pour forcer l’entrée de l’usine). Les salariés de Fralib sont en lutte pour le maintien de l’usine de thés Lipton et d’infusions Elephant à Gémenos depuis 592 jours.

fralib.jpg