Le 13 décembre, au tribunal de Gap, les “3 + 4 de Briançon” ont été déclarés coupables d’avoir favorisé l’entrée sur le territoire de personnes en situation irrégulière lors d’une manifestation. Et condamnés très lourdement : 5 militants à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, un autre à 12 mois de prison dont 4 fermes, et le dernier à 12 mois dont 4 fermes et 8 mois de sursis avec mise à l’épreuve. Le procès avait commencé le 8 novembre (voir notre article)

Pour rappel, ces militant.es avaient participé à une marche contre les frontières le 22 avril passé en réponse aux provocations d’un groupe néo-fasciste à la frontière franco-italienne. Deux Suisses et une Italienne avaient été arrêté.es le jour même et ont déjà passé plus d’un mois en détention préventive. Par la suite et après une enquête 3 autres militant.es français.es ont été arrêté.es et devront aussi se présenter au tribunal. Les “3 + 4 de Briançon”, avec leurs avocats, vont faire appel.

Manifestation de soutien aux 7 de Briançon

Manifestation de soutien aux 7 de Briançon