Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France : Prison avec sursis pour cinq opposants à la loi Travail

5 octobre 2016

France : Prison avec sursis pour cinq opposants à la loi Travail

Cinq opposants à la loi Travail ont été condamnés à de la prison avec sursis, aujourd’hui mardi. Six manifestants, parmi lesquels un militant de la CGT, avaient été interpellés le 28 juin, tôt le matin, après avoir bloqué l’accès à un important nœud routier dans le sud de Lille, le rond-point des postes, notamment en brûlant des pneus. Le dossier a été renvoyé plusieurs fois et lors de l’audience du 6 septembre, le tribunal avait mis son jugement en délibéré. Les six manifestants étaient notamment poursuivis pour « entrave à la circulation des véhicules sur une voie publique », « participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens », et aussi pour « dégradations ou détériorations du bien d’autrui aggravées ».

L’un d’eux a été condamné à six mois de prison avec sursis, quatre autres, à trois mois avec sursis assortis de cent quarante heures de travail d’intérêt général et un sixième a été condamné à 200 euros d’amende. Le militant CGT a été condamné à six mois de prison avec sursis avec mise à l’épreuve de deux ans. Le tribunal a relaxé l’ensemble des personnes mises en cause pour le chef de participation à un groupement. Le tribunal a fait droit aux demandes de nullité concernant Martin D. qui est condamné seulement pour dissimulation volontaire du visage à une contravention de 200 euros. À l’exception de Martin D., les cinq autres prévenus sont condamnés à verser 28 639,14 euros de dommages et intérêts à la Métropole européenne de Lille (MEL).

Feu de pneus au rond-point des postes, à Lille Feu de pneus au rond-point des postes, à Lille

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?