Les antifascistes rassemblés devant la préfecture de Marseille pour contrer une manifestation du Front national ont été chargée par la police avec des jets de gaz lacrymogène et des coups de matraque. Le FN travaille à récupérer unje agression mortelle à Marseille pour dénoncer “l’immobilisme” de l’État et des responsables politiques locaux en matière de sécurité. Le candidat FN aux municipales à Marseille a réclamé le triplement des effectifs de la police municipale marseillaise et leur armement.