La décision du tribunal d’application des peines de Paris a décidé de libérer
Georges Abdallah. C’est la première décision positive depuis 2003, qui ne fera pas oublier les 28 ans de détention en France de notre camarade qui a gardé intactes ses convictions politiques et son engagement solidaire aux côtés des peuples en lutte, et tout particulièrement aux côtés du peuple palestinien. Le parquet a immédiatement fait appel de cette décision de libération. Georges reste donc en prison en attendant une nouvelle décision.

La mobilisation en France ne faiblit pas: le 19 novembre, une trentaine de personnes s’est rassemblée près de l’ambassade du Liban (photo) aux cris de : “Libérez Georges Abdallah !”, “28 ans de prison, 28 ans de résistance !”, “Justice française, à la botte des sionistes et des États-Unis !”, à l’occasion de la visite en France du premier ministre du Liban, pour que celui-ci réclame son compatriote au autorités française. La veille une initiative avait eu lieu à Lille, et l’avant-veille à Toulouse. Hier, c’était à Bordeaux, qu’en parallèle avec la manifestation Gaza, un rassemblement s’est tenu devant le grand théâtre de Bordeaux, en soutien à Georges Abdallah.

ambasliban191112.jpg