Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France : Une centaine de garde à vue suite au mouvement lycéen

5 décembre 2018

France : Une centaine de garde à vue suite au mouvement lycéen

Les mots d’ordre des syndicats lycéens concernent les réformes du bac et du lycée, la plateforme d’accès aux études supérieures Parcoursup et la création du service national universel (SNU), qu’ils contestent. Jusqu’à présent, les appels à mobiliser n’avaient rencontré que peu d’échos, mais le mouvement a pris de l’ampleur lundi, porté par la mobilisation des "gilets jaunes". Environ 200 lycées ont été à nouveau bloqués mardi.

Dans le Val-d’Oise, 97 personnes ont été placées en garde à vue mardi après des heurts à proximité de quinze lycées. À Enghien-les-Bains, un lycée a été victime d’une "tentative d’incendie" lors d’une manifestation qui a rassemblé quelque 200 jeunes, certains cagoulés. Trois policiers ont été blessés. Des incidents ont une nouvelle fois éclaté à Aubervilliers. Une centaine d’élèves étaient aussi rassemblés à Saint-Ouen, où une voiture a été incendiée.

A Cachan, une voiture a été incendiée et la police a fait usage de gaz lacrymogène sur les lycéens. En Essonne, sept jeunes ont été interpellés après des blocages devant des lycées. A Ris-Orangis, des jeunes ont mis le feu à des barrages de palettes et caillassé les forces de l’ordre. A Bondoufle, deux gendarmes ont été légèrement blessés dans des affrontements.

Près de 200 lycées (sur 4000) étaient bloqués hier mardi Près de 200 lycées (sur 4000) étaient bloqués hier mardi

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?