Accueil > Dossiers > Inde-Népal > Inde : Multiples revers pour la guérilla

11 novembre 2014

Inde : Multiples revers pour la guérilla

Dans le courant de la semaine dernière, les autorités ont arrêté le dirigeant maoïste Hemant Manfavi, alias Bijja, dans le Dantewada. Bijja est notamment accusé d’avoir pris part à l’attaque contre la CRPF en avril 2010. Au cours d’une fusillade longue de trois heures, les maoïstes avaient abattu 76 soldats. Les autorités prétendent qu’il serait responsable du meurtre d’au moins 136 membres des forces de sécurité au cours de ces cinq dernières années.

Dans le district de Gumla, la police locale et des membres de la CRPF ont déclenché une action lorsqu’elles ont été informée de la présence de Sushil Ganju dans la zone. L’homme, recherché dans le cadre de différentes affaires reliées à la guérilla maoïste, a été rapidement capturé. Les soldats ont saisi 18000 roupies sur lui, ainsi que des documents et des journaux contenant de nombreuses informations sur les activités et l’organisation des maoïstes dans le district. Selon le commissaire de police local, il serait accusé dans une quinzaine d’affaires de violence attribuées aux maoïstes.

Une femme commandant maoïstes, recherchée dans le cadre d’une douzaines d’affaires de violence naxalite, a été arrêtée dans le district de Kanker, dans le Chhattisgarh. Laxmi Salaam (32 ans) a été capturée par une équipe conjointe de la police locale et de la Border Security Force dans son village natal. Après avoir encerclé le village, les soldats l’ont capturée. D’après les autorités, elle est active dans le mouvement maoïste depuis 14 ans au cours desquels elle a assumé divers postes cruciaux. Elle est actuellement le commandant de la milice de Sambalpur Jan. Sa tête avait récemment été mise à prix.

Voir le dossier: avec les tags: - - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?