70.000 personnes ont manifesté contre l’austérité aujourd’hui à Rome où un important dispositif policier a été déployé de craintes d’incidents. Outre les manifestants anti-austérité, étaient présents des militants des droits des immigrés ou du droit au logement ainsi que des opposants au projet de TGV Lyon-Turin, les “No-Tav”. La police a procédé à des interpellations préventives et a saisi des chaînes, des casques, des battes de baseball et un couteau. Entre 3000 et 4000 membres des forces de l’ordre ont été déployés et plusieurs magasins ont baissé leur rideau de crainte d’incidents.

Des heurts ont effectivement opposé une centaine de manifestants encagoulés à la police autour du ministère des Finances, tandis que la vitrine d’une agence de la banque Unicredit a été détruite à coups de pierres. Quinze personnes ont au total été interpellées, tandis que deux policiers ont été blessés dans ces affrontements.

manifestation anti-austérité  à rome

manifestation anti-austérité à rome