Accueil > Dossiers > Monde arabe et Iran > Maroc : L’impossible bilan des affrontements d’Oujda

24 décembre 2014

Maroc : L’impossible bilan des affrontements d’Oujda

Les affrontements qui ont éclaté lundi 22 décembre sur le campus de la Faculté de droit relevant de l’Université Mohammed 1er d’Oujda ont fait 70 blessés parmi les forces de l’ordre, dont 10 sont encore hospitalisés (l’un pour une fracture du crâne, l’autre pour un oeil perdu - chaque fois suite à des jets de pierre). Des véhicules de police ont également été endommagés. Mais il est impossible de connaître le nombre des étudiants blessés : les étudiants blessés s’abstiennent de se déclarer tels pour éviter la répression. Un étudiant a effectivement été placé en garde à vue après s’être dirigé vers les urgences de l’hôpital Al Farabi, à Oujda.

C’est le refus opposé par l’administration de la Faculté de droit à la demande d’inscription au département des Masters présentée par des étudiants basistes qui a été violemment contestée par ces étudiants argumentant que la porte doit être ouverte à tout le monde. Déterminés à aller jusqu’au bout de cette revendication, les étudiants en question ont décidé d’observer un sit-in ouvert devant le bureau du doyen de ladite Faculté. Le blocage durait depuis trois semaines, ponctué d’incidents. Les autorités académiques ont alors fait appel à la police pour déloger les étudiants grévistes.

Policier hospitalisé à Oujda Policier hospitalisé à Oujda

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?