Accueil > Dossiers > Monde arabe et Iran > Maroc/Rif : Amnistie pour une partie des manifestants arrêtés

31 juillet 2017

Maroc/Rif : Amnistie pour une partie des manifestants arrêtés

Le roi a accordé sa grâce à 58 personnes arrêtées lors de manifestations dans le Rif. Ce mouvement de contestation populaire Hirak qui est parti en octobre dernier de la mort de Mouhcine Fikri, un vendeur de poisson qui a péri broyé dans une benne à ordures où il tentait de récupérer sa marchandise confisquée et jetée par la police. Son décès a soulevé une vague de manifestations contre l’injustice, la corruption et le sous-développement dans la région de la ville d’Al Hoceima, principale ville du Rif, dans le nord du pays, où il travaillait. De nombreux protestataires sont exclus de la grâce, ainsi le chef de file de la contestation, Nasser Zefzafi, arrêté fin mai. Silya Ziani, 23 ans, est la seule dirigeante du mouvement à avoir retrouvé la liberté. "Je suis heureuse d’être libérée mais j’attends la libération de tous mes camarades du Hirak", a-t-elle déclaré à la presse samedi soir après sa libération.

Silya Ziani Silya Ziani

Voir le dossier: Monde arabe et Iran avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?