Accueil > Dossiers > Monde arabe et Iran

Monde arabe et Iran

17 février 2018

Palestine : Plusieurs manifestants blessés à Naplouse

Un certain nombre de Palestiniens ont été blessés, jeudi à l’aube, dans des affrontements avec les forces d’occupation israéliennes dans la ville de Naplouse en Cisjordanie. Environ 30 véhicules blindés israéliens ont fait irruption dans la ville sur différents axes, et ont encerclé la rue Faisal, le cimetière oriental, la vieille ville et Ras Al-Ain. Les troupes israéliennes ont escaladé des bâtiments dans la rue Ibn Rushd. près de l’hôpital national, témoin des affrontements les plus violents. L’unité spéciale spéciale israélienne "Yamam" a également accompagné les troupes qui ont pris d’assaut la ville. Un certain nombre de Palestiniens ont été blessés par des balles réelles israéliennes, des balles en métal recouvertes de caoutchouc et des bombes lacrymogènes.

L'unité spéciale spéciale israélienne "Yamam" L’unité spéciale spéciale israélienne "Yamam"

Tags de cet article: - - Nos sources
14 février 2018

Palestine : Huis clos pour le procès d’Ahed Tamimi

En Israël, le procès d’Ahed Tamimi s’est ouvert à huis clos devant le tribunal militaire israélien de la prison d’Ofer. La jeune fille, elle n’est âgée de que 17 ans, est devenue l’emblème de la résistance palestinienne à l’occupation israélienne. Ahed Tamimi est passée à la postérité via une vidéo dans laquelle on la voit frapper un soldat israélien dans son village de Nabi Saleh, en Cisjordanie, ce qui lui a valu d’être arrêtée (voir notre article). A l’ouverture du procès ce mardi matin, la petite salle d’audience était pleine. Signe que le cas d’Ahed Tamimi suscite beaucoup d’intérêt, journalistes et diplomates étaient venus en nombre pour suivre les débats.

L’adolescente est tout d’abord entrée sous le regard des caméras. Puis les forces israéliennes ont ordonné aux journalistes et diplomates de quitter la salle : seuls les membres de la famille ont été autorisés à suivre l’audience. Contrairement aux précédentes comparutions d’Ahed Tamimi, le juge a ordonné un huis clos, invoquant le fait que l’accusée est mineure. Un débat public n’est pas dans l’intérêt de la jeune fille, a t-il estimé. Une interprétation contestée par la défense d’Ahed Tamimi. Son avocate juge qu’un débat public n’est en réalité pas dans l’intérêt de la cour et souligne que sa cliente, comme sa famille, souhaitent une audience publique. Pour l’avocate, il y a là une volonté de détourner les regards internationaux de ce dossier. Une affaire dont l’avocate entend faire un procès de l’occupation illégale israélienne des territoires palestiniens, ce qui amène à contester la légitimité de ce tribunal militaire pour juger Ahed Tamimi. Les débats ont été suspendus et renvoyés au mois prochain.

Ahed Tamimi Ahed Tamimi

Tags de cet article: - - Nos sources
10 février 2018

Palestine : 57 manifestants blessés lors du 10e "jour de colère"

C’était le 10e "jour de colère" en Palestine. Cinquante-sept Palestiniens ont été blessés dont deux grièvement près de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Des manifestations ont eu lieu en 13 endroits, devant les barrières de sécurité qui isolent l’enclave. Les manifestants ont lancés des pierres et les militaires de l’armée d’occupation ont tiré des lacrymogènes, des balles acier-caoutchouc, et des balles de guerre. Des affrontements ont également eu lieu en Cisjordanie, à Hébron, Ramallah et Naplouse.

Manifestants hier à Gaza Manifestants hier à Gaza

Tags de cet article: - - Nos sources
9 février 2018

Maroc : Reprise du procès des manifestants du Rif

Il y a un an débutait à Al-Hoceima, ville côtière du nord du Maroc, une vague de répression contre un mouvement de contestation sociale surnommé le Hirak (« la mouvance »), déclenchés en octobre 2016 par le décès d’un jeune vendeur de poissons d’Al-Hoceima. Mouhcine Fikri, 31 ans, broyé dans une benne à ordures alors qu’il tentait d’empêcher la destruction de sa cargaison saisie par la police. Des centaines de personnes, principalement des jeunes, ont été arrêtées. Plusieurs ont été condamnés par les tribunaux d’Al-Hoceima. 54 ont été emmenés à Casablanca, à 550 km de distance, où ils sont détenus dans la prison d’Oukacha.

Leur procès, amorcé en octobre, vient seulement de réellement commencer. Dans le box des accusés figure Nasser Zefzafi, 39 ans, devenu au fil des mois le visage du Hirak. Les mis en cause sont poursuivis notamment pour, « atteinte à la sécurité intérieure de l’État », « tentatives de sabotage, de meurtre et de pillage », « réception de fonds, de donations et d’autres moyens matériels destinés à mener et à financer une activité de propagande à même d’attenter à l’unité et la souveraineté du Royaume », « ébranler la loyauté des citoyens envers l’État marocain et les institutions nationales », « participation à l’organisation d’une manifestation non autorisée » et « tenue de rassemblements publics sans autorisation ».

Manifestation de soutien à Nasser Zafzafi lors de l'ouverture du procès Manifestation de soutien à Nasser Zafzafi lors de l’ouverture du procès

Tags de cet article: - Nos sources
7 février 2018

Palestine : Un mort et 40 blessés dans de très violents affrontements avec les forces d’occupation

Les forces israéliennes mènent de vastes et brutales opérations policières pour capturer un palestiniens qui a poignardé un israélien, provoquant des affrontements avec des centaines de jeunes palestiniens. Mardi soir à Naplouse, un manifestant palestinien a été tué et une quarantaine d’autres ont été blessés lors des affrontements. Khaled Walid Tayeh, 22 ans, originaire d’Irak al-Tayeh près de Naplouse, a été gravement blessé après avoir reçu une balle dans la poitrine. Il est mort de ses blessures à l’hôpital Al-Najah de Naplouse. Parmi les blessés, une demi-douzaine sont dans un état critique. Un homme a été gravement blessé après avoir reçu une balle dans la cuisse et la balle a pénétré dans son artère fémorale, un autre homme était dans un état critique après avoir été écrasé par une jeep de l’armée. Sept Palestiniens ont en outre été arrêtés.

Les blindés israéliens entrent à Naplouse Les blindés israéliens entrent à Naplouse

Tags de cet article: - - Nos sources
6 février 2018

Jordanie : Affrontements lors de manifestations anti-austérité

Une manifestation contre les hausses de prix dans la ville jordanienne d’As-Salt, à l’ouest d’Amman, est tourné à l’émeute lorsque les manifestants ont brûlé des pneus et affronté les forces de sécurité. La manifestation dénonçait les augmentations de taxes et les réductions de subventions de produits de base. Les forces de sécurité ont tenté de disperser les manifestants tandis que les dirigeants civils et tribaux tentaient de calmer la situation. Les manifestations se poursuivent depuis maintenant quatre jours. Le gouvernement a augmenté les taxes sur plus de 150 produits et levé les subventions gouvernementales sur le pain, dont le prix a augmenté jusqu’à 60 pour cent, suivant en cela les consignes du FMI.

Barricade à As-Salt Barricade à As-Salt

Tags de cet article: - - Nos sources
5 février 2018

Palestine : Un manifestant palestinien succombe à ses blessures

L’armée israélienne a mené un raid samedi à Burquin près de Jénine en Cisjordanie. Elle a bouclé le village, instauré un couvre-feu et entamé une série de perquisitions ; Des affrontements s’en sont suivis et les militaires ont grièvement blessé un jeune manifestants à la tête par un tir à balle réelle. Ce manifestant vient de succomber à ses blessures.

Le raid israélien à Burquin Le raid israélien à Burquin

Tags de cet article: - - Nos sources
2 février 2018

Iran : Arrestation de femmes refusant le port du voile

La police iranienne a arrêté 29 femmes (chiffre officiel) à Téhéran pour avoir enlevé leur voile en public pour protester contre son port obligatoire depuis la révolution islamique de 1979. Ces derniers jours, les réseaux sociaux ont publié des photos apparemment prises à Téhéran mais aussi dans d’autres villes de femmes tête nue dans la rue, leur voile pendu au bout d’une perche en signe de défi. Ces actions de contestation contre le port obligatoire du voile ont suivi l’exemple d’une Iranienne arrêtée fin décembre après être montée tête nue sur une armoire électrique dans une artère animée de Téhéran en arborant son voile au bout d’une perche. La jeune femme a été emprisonnées un mois. La justice avait fixé à près de 90.000 euros la caution pour la libération d’une autre contestatrice arrêtée cette semaine.

La pionnière du mouvement La pionnière du mouvement

Tags de cet article: - - Nos sources
1er février 2018

Palestine : Un jeune manifestant abattu par les forces d’occupation

Un adolescent palestinien a été tué mardi lors d’affrontements avec les militaires israéliens dans le village d’Al-Mughayyir, au nord de Ramallah, en Cisjordanie. Le jeune homme de 16 ans, nommé Haitham Abu Naim, a reçu une balle dans la tête.

Manifestation en Cisjordanie (archive) Manifestation en Cisjordanie (archive)

Tags de cet article: - - Nos sources
29 janvier 2018

Algérie : Enseignants grévistes licenciés

36 lycées, sur les 49 que compte la région de Bilda, sont complètement paralysés en raison d’un débrayage des professeurs de l’enseignement secondaire et technique, et qui dure depuis pas moins de six semaines. La justice a jugé cette grève illégale, estimant que les revendications des enseignants « ne sont pas claires et trop généralistes ». La direction de l’éducation de Blida a a mis à exécution les menaces du ministère de licencier les enseignants grévistes. A l’annonce du licenciement des enseignants du lycée Commandant Ali Mokrani de Meftah, les élèves solidaires ont manifesté leur refus quant à l’affectation de nouveaux enseignants pour le reste de la saison scolaire. Ils refusent de rejoindre leurs classes avant l’annulation de la décision de licenciement.

Sit-in devant le lycée de Meftah Sit-in devant le lycée de Meftah

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1180

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?