Accueil > Dossiers > Amérique Latine > Pérou : Les têtes des dirigeants de la guérilla mises à prix

31 mai 2009

Pérou : Les têtes des dirigeants de la guérilla mises à prix

Nouvel aveu implicite de l’échec de la contre-guérilla, le gouvernement péruvien payera des récompenses à ceux qui donneront des informations qui permettront la capture des dirigeants et cadres moyens du Parti Communiste du Pérou et de son Armée Populaire de Guérilla, selon un décret publié samedi dans le journal officiel Péruvien. Selon le décret, on octroiera une récompense maximale de 500.000 soles (environ 167.000 dollars) ’à celui qui permet la capture d’un commandement politique ou militaire’, la même norme officielle octroiera 300.000 soles (environ 100.000 dollars) à ceux qui ’permettront la capture des dirigeants logistiques et des dirigeants de compagnies terroristes’.

La norme officielle a été signée par le président Alan García, le chef du cabinet ministériel et les ministres de la Défense et de l’Intérieur. ’Cette récompense me semble adéquate pour qu’une personne soit stimulée à donner des informations en échange d’une somme d’argent... de sorte que, cette récompense qui permettra la capture des dirigeants terroristes qui restent, puisse donner des résultats’, a déclaré le président García sur la chaîne de télévision étatique.

Seraient particulièrement visés le ’camarade Artemio’, considéré comme le dirigeant du PCP dans la zone de la vallée de l’Huallaga dans la forêt centrale, et le ’camarade José’, dirigeant du PCP dans la zone de la Vallée du Río Apurímac-Ene (VRAE).

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?