Accueil > Dossiers > Reste de l’Asie et Océanie > Philippines : Les forces de sécurité arrête un haut dirigeant maoïste

3 février 2018

Philippines : Les forces de sécurité arrête un haut dirigeant maoïste

Les forces de sécurité ont arrêté le chef du mouvement armé communiste après que le président Duterte ait ordonné de rechercher plus activement tous les membres haut placés du parti communiste suite à l’échec des négociations entre les deux parties. Rafael Baylosis et un de ses camarades parvenaient à échapper aux offensives de l’armée et des agents des renseignements qui étaient à leurs trousses depuis plusieurs semaine, mais ils ont été capturés ce mercredi. Selon les autorités, Baylosis serait le secrétaire de la NPA. En août 2016, Baylosis fait partie de ces 18 dirigeants maoïstes libérés sous caution afin de pouvoir prendre part aux négociations avec le gouvernement. Il est poursuivi et accusé de meurtre dans le cadre de la même affaire que les deux autres dirigeants ré-arrêtés la semaine dernière (cf notre article). Tout comme pour ses deux camarades, de nombreuses voies s’élèvent pour protester contre cette arrestation qualifiée d’illégale et arbitraire par les militants pour les droits humains et la société civile.

Rafael Baylosis Rafael Baylosis

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?