Accueil > Dossiers > Techniques de la répression > Reconnaissance faciale : Feu vert chez Amazon, feu rouge à Los (...)

9 juin 2019

Reconnaissance faciale : Feu vert chez Amazon, feu rouge à Los Angeles

Des propositions demandant une interdiction de vendre sa technologie de reconnaissance faciale aux forces de l’ordre, ainsi qu’une étude indépendante sur les usages de la technologie Rekognition, ont été rejetées lors de l’assemblée générale d’Amazon. Ces motions présentées par des actionnaires inquiets des menaces possibles pour la vie privée et les droits civiques liées à cette technologie. Ils faisaient notamment valoir que plusieurs services de police testent ce système qu’Amazon aurait proposé à la police aux frontières, susceptible de s’en servir pour surveiller les migrants.

L’an dernier, dans une lettre ouverte, plus de 30 groupes militants dirigés par l’American Civil Liberties Union (ACLU) avaient exhorté Amazon à cesser de fournir sa technologie de reconnaissance faciale à la police. Des travailleurs d’Amazon avaient fait la même demande (voir notre article)Des enquêtes ont montré que de tels programmes sont sujets à erreur, en particulier lorsqu’il s’agit d’identifier des personnes non blanches. Les militants arguent en outre du fait que ces systèmes permettent de constituer une importante base de données d’informations biométriques qui peuvent être utilisées de façon abusive.

San Francisco est devenue la semaine dernière la première ville des Etats-Unis à interdire l’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale par la police et d’autres agences gouvernementales.

Les performances de Rekognition Les performances de Rekognition

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?