Accueil > Dossiers > Reste de l’Asie et Océanie

Reste de l’Asie et Océanie

14 août 2018

Phlippines : Deux militaires blessés dans un combat avec la guérilla

Deux militaires de l’armée gouvernementale ont été blessés dimanche après-midi lors d’une fusillade avec des guérilleros communistes à Mauban, dans l’île de Quezon. Les deux militaires, un soldat et un sous-officier, ont été touchés aux jambes. La fusillade, qui a opposé un détachement du 1er bataillon d’infanterie à une douzaine de guérilleros de la NPA dans la localité de Cagsiay.

Combattants de la NPA Combattants de la NPA

Tags de cet article: - - - Nos sources
13 août 2018

Indonésie : Sept militants environnementaux condamnés à la prison

En février 2018, des d’habitants du district de Nguter, Sukoharjo, s’étaient plaints d’émanation nauséabondes et toxiques émises par les déchets de l’usine PT Rayon Utama Makmur (RUM), une société de textile synthétique. Des manifestations s’en sont suivit qui ont conduit à l’incendie du poste de sécurité de RUM et à des affrontements avec la police et des soldats. Sept militants et résidents seront arrêtés.

Le mardi 6 août, le tribunal les a condamné à des peines de 2 à 3 ans de prison et pour certains à des amendes de 10 millions de roupies (± 600€).

Procès final des 7 inculpés de Sukoharjo Procès final des 7 inculpés de Sukoharjo

Tags de cet article: - Nos sources
12 août 2018

Philippines : La guérilla maoïste s’empare d’un commissariat

Des dizaines de combattants de la NPA ont encerclés et investis le commissariat municipal de Lapinig, dans le nord de Samar, le vendredi 10 août à 13h45. Les maoïstes étaient lourdement armés d’UZI, K3, M16, M14 et M203. L’échange de tirs a duré 15 minutes, pendant lesquels deux policiers ont été blessés, avant que le poste de police ne soit envahi par les guérilleros. Deux autres policiers ont été signalés "disparus" pendant quelque temps. Ils avaient en réalité abandonné leur poste. Ils ont été virés de la police ainsi que leurs chefs, le commandant de la deuxième force mobile de la Province de Samar et le principal surintendant provincial de Samar. Le directeur du bureau régional de la police a également été relevé de ses fonctions. Les maoïstes se sont emparés de nombreuses armes, radios, ordinateurs et équipements.

Le théâtre de l'attaque Le théâtre de l’attaque

Tags de cet article: - - - Nos sources
9 août 2018

Philippines : Un militaire tué par la guérilla maoïste

Les hostilités entre les forces gouvernementales et la guérilla communiste dans la province de Bukidnon se sont intensifiées cette semaine. Le Front 89 de la NPA a lancé des opérations de harcèlement contre les forces gouvernementales dans le village de Bontongon à Impasug-ong Un soldat a ainsi été tué et un autre a été blessé mercredi dans un échange de coups de feu.

Combattantes de la NPA Combattantes de la NPA

Tags de cet article: - - - Nos sources
6 août 2018

Bangladesh : Brutale répression de manifestations étudiantes

Au cours de la semaine écoulée, des milliers d’étudiants ont bloqué une partie de la capitale Dacca pour réclamer une meilleure sécurité routière après la mort de deux jeunes percutés par un bus qui roulait trop vite. Samedi, une centaine d’étudiants avaient été blessés lors de heurts avec la police qui a tiré des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes en direction des manifestants. Des milices pro-gouvernementales ont aussi attaqué les manifestants, y compris des personnes fuyant vers les hôpitaux voisins pour y recevoir des soins. A la suite de ces événements, suite à une décision gouvernementale visant à gêner les mobilisations étudiantes, les services Internet 3G et 4G ont été coupés pour 24 heures depuis samedi soir, tandis que des réseaux sans fil et câblés ne semblaient pas affectés.

Manifestant.e.s blessé.e.s à Dacca Manifestant.e.s blessé.e.s à Dacca

Tags de cet article: - - Nos sources
3 août 2018

Philippines : Trois militaires tués dans une embuscade maoïste

Trois soldats ont été tués dans une fusillade avec la guérilla maoïste dans la région de Cawayan, sur l’île de Masbate, aujourd’hui vendredi en matinée. C’est un détachement du 2ème bataillon d’infanterie de l’armée philippine qui a été accroché alors qu’il patrouillait dans le village de Mactan.

L'île de Masbate L’île de Masbate

Tags de cet article: - - - Nos sources
31 juillet 2018

Indonésie : Quatre anarchistes en procès

Le procès de quatre anarchistes indonésiens, poursuivis suite à la manifestation du 1er mai contre le chantier du New Yogyakarta International Airport, a commencé. Les accusés sont Azhar M. Hasan (Azhar) ; Zikra Wahyudi (Zikra) ; Muhammad Ibrahim (Boim) et Muhammad Edo Asrianur (Edo). Ils ont fait l’objet d’une audience préliminaire devant le tribunal du district de Sleman le 26 juillet.

Sur la base des accusations criminelles, les quatre anarchistes sont menacés soit de l’article 170 qui prévoit une peine maximale de 5 ans d’emprisonnement, soit de l’article 406 du Code pénal qui prévoit une peine maximale de 2 ans. Le dossier sera divisé en deux (Azhar et Zikra pour une affaire, Edo et Boim pour une autre), mais le procès aura toujours lieu dans la même salle d’audience.

Site web : palanghitam.noblogs.org

Affiche de solidarité Affiche de solidarité

Tags de cet article: - - Nos sources
30 juillet 2018

Philippines : 19 personnes arrêtées lors d’une grève chez NutriAsia

Ce lundi 30 juillet, environ 300 personnes organisaient un piquet devant la société NutriAsia de Marilao (province de Bucalain). Cette grève est la suite du conflit des travailleurs avec la société NutriAsia sur leurs conditions et contrats de travail. En juin, une vingtaine de personnes avaient déjà été arrêtées lors d’une grève (voir notre article). Début juillet, le ministère du travail et de l’emploi avait condamné la société et ordonné la régularisation de 80 travailleurs. La société avait fait appel a cette décision.

Ce lundi, le piquet a été violemment dispersé par la police et des gardes de sécurité et 19 personnes ont été arrêtées (travailleurs, sympathisants et journalistes). Elles sont actuellement détenues au poste de police de Meycauayan.

Grèvistes de NutriAsia Grèvistes de NutriAsia

Tags de cet article: - - Nos sources
29 juillet 2018

Philippines : La guérilla libère un policier qu’elle détenait depuis 7 mois

La NPA a libéré vendredi un policier qu’elle détenait depuis près de sept mois, un geste a été généralement perçu comme un signal pour renforcer les perspectives de reprise des négociations entre le gouvernement et le Front national démocratique. Vêtu d’un sweat-shirt blanc, imprimé avec "NPA POW" [Prisonnier de guerre], l’inspecteur a été remis en liberté le long de la frontière entre Davao et Magpet, dans la province de North Cotabato.

Ce même vendredi, un combattant maoïste a été tué dans une fusillade dans la localité de San Andres (province de Quezon) au cours d’une opération menée par une force conjointe du 85e bataillon d’infanterie et de la 2e division d’infanterie de l’armée gouvernementale. Cette force s’est heurtée à un groupe de 25 maoïstes.

l'inspecteur Menardo Cui à sa libération l’inspecteur Menardo Cui à sa libération

Tags de cet article: - - - Nos sources
27 juillet 2018

Japon : Deux procès liées à l’Armée Rouge Japonaise

Tsutomu Shirosaki a été arrêté en 1971 à Tokyo pour avoir participé à des hold up pour financer les Fraction Armée Rouge. Le 28 septembre 1977, cinq membres de l’Armée rouge japonaise (un autre groupe, donc) ont détourné un boeing de la Japan Airlines et obtenu la libération de six prisonniers politiques dont Tsutomu Shirosaki. Les membres du commandos et les prisonniers libérés, se sont rendus en Algérie, puis au Liban. Shirosaki, n’a pas intégré l’Armée rouge japonaise. Il a préféré devenir un combattant de la révolution palestinienne dans le FPLP.

Le 14 mai 1986, deux roquettes ont été tirés dans l’enceinte de l’ambassade américaine à Jakarta, en Indonésie. Deux autres roquettes ont été tirées vers l’ambassade du Japon et une voiture piégée a explosé devant l’ambassade du Canada. La Brigade Internationale Anti-impérialiste a revendiqué ces actions comme réponse au sommet du G7 à Tokyo. Peu après, le gouvernement japonais a annoncé qu’une empreinte digitale de Tsutomu Shirosaki avait été trouvée dans la chambre d’hôtel où les roquettes ont été lancées contre l’ambassade du Japon. Au moment de ces actions, Tsutomu Shirosaki était au Liban.

Le 21 septembre 1996, la police locale de Katmandou, au Népal arrête Tsutomu Shirosaki et le remet au FBI. Extradé aux États-Unis, Tsutomu Shirosaki a dit au procès qu’il n’avait eu aucun rôle dans les attaques de Jakarta et dénonce un montage policier. Il est condamné à 30 ans pour l’attaque de l’ambassade américaine. Après 20 ans de prison, il est expulsé vers le Japon (voir notre article) où il est condamné à 12 ans de prison pour l’attaque de l’ambassade japonaise Djakarta. Les défenseurs de Shirosaki ont relevé 200 erreurs dans la traduction des témoignages indonésiens et ont fait appel ce 18 juillet. Décision le 26 septembre.

Tsutomu Shirosaki Tsutomu Shirosaki

Le 18 juillet a également vu la fin du procès de Yōichi Yamada. Yamada est le rédacteur en chef du journal de gauche Jimmin Shimbun, qui publié les déclarations de l’Armée Rouge japonaise pendant de nombreuses années. La police a fait irruption dans le bureau du journal et a arrêté Yamada dans le cadre de son implication avec Orion no Kai, un groupe de soutien pour Kōzō Okamoto, un ancien membre de l’Armée Rouge Japonaise vivant à Beyrouth. Les sympathisants envoyaient régulièrement des fonds à Okamoto pour couvrir ses frais de subsistance en les plaçant dans un compte bancaire au Japon, auquel un sympathisant basé au Liban accédait en utilisant la carte bancaire du compte. La police a arrêté Yamada pour fraude à l’utilisation d’un compte bancaire par un tiers, bien qu’en fait, ils le pénalisaient pour avoir aidé un homme toujours recherché par les autorités japonaises.

Okamoto est le seul survivant du commando japonais qui a attaqué l’aéroport de Tel Aviv en 1972 dans le cadre d’une opération du FPLP. Il a été libéré en 1985 lors d’un échange de prisonniers. Il bénéficie de l’asile au Liban, mais les tortures et l’isolement carcéral subi pendant 13 ans en Israël ont gravement affecté son état mental et l’homme de 70 ans est incapable de prendre soin de lui-même. Yamada a reçu une peine d’un an ferme et trois ans avec sursis. Il semble probable que Yamada fera appel.

La perquisition au Jimmin Shimbun La perquisition au Jimmin Shimbun

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 810

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?