Accueil > Dossiers > Reste de l’Europe

Reste de l’Europe

5 avril 2018

Bulgarie : Victoire des prisonniers en lutte

Fin décembre dernier, l’Association des Prisonniers Bulgares (BPRA) avait lancé un appel à la solidarité pour la lutte qu’ils menaient pour la démission du Directeur Krestev. Krestev avait été nommé à la direction de la principale prison de Sofia et avait procédé à plusieurs réformes contre les prisonniers : réduction et suppression des activités, des congés pénitentiaires, du temps de cour, des achats à l’intérieur de l’établissement. Sous sa gouvernance, la torture avait augmenté et plusieurs groupes de narcos étaient protégés et sponsorisés par la direction, se permettant toutes sortes de brutalités et d’abus envers les autres prisonniers. À Bruxelles, nous avions répondu à cet appel en organisant deux journées de solidarité avec leur lutte et avec Jock Palfreeman, prisonnier antifasciste australien membre de la BPRA emprisonné à Sofia.

La mobilisation des prisonniers n’a jamais cessé : ils ont organisé plusieurs actions de protestation et de grève de la faim, malgré l’énorme répression qui les menaçait (les détenus de longue peine étaient principalement mobilisés puisque ceux qui avaient écopé de moins de 10 ans de prison ne pouvaient risquer de voir leur peine doublée). Hier à nouveau, les prisonniers de la prison de Sofia ont protesté dans la cour de la prison. Finalement, le 1er Ministre Borissov a demandé hier la démission de Svilen Tsvenatov (Directeur de l’exécution des peines) et de Peter Krestev (Directeur de la Prison Centrale de Sofia), les démissions ont été aussitôt présentées puis acceptées. La direction de la prison est temporairement confiée à la garde du Ministère de la Justice le temps de désigner des remplaçants. La goute d’eau qui a fait débordé le vase (les multiples exactions n’étant pas tellement problématiques pour le gouvernement bulgare) a été l’évasion d’un criminel célèbre en Bulgarie ainsi que de son compagnon de cellule il y a deux jours.

Soirée de solidarité avec la BPRA à Bruxelles Soirée de solidarité avec la BPRA à Bruxelles

4 avril 2018

Irlande du Nord : Affrontement à la marche républicaine de Derry

La période de Pâques est l’occasion pour le mouvement républicain irlandais de célébrer l’insurrection anti-britannique d’avril 1916. Samedi, une marche non autorisée avait été attaquée par la police à Lurgan (voir notre article). Ce lundi, dans le bastion républicain de Derry, une grande marche (également non autorisée) a eu lieu et de jeunes manifestants ont attaqué à deux reprises le déploiement policier à coups de briques et de cocktails Molotov. Le cortège a pu se dérouler à travers la ville jusqu’au cimetière.

Les affrontements de ce lundi à Derry Les affrontements de ce lundi à Derry

Tags de cet article: - - Nos sources
1er avril 2018

Irlande du Nord : La police interdit et attaque une marche républicaine

La police britannique a attaqué hier samedi 31 mars la traditionnelle commémoration de l’insurrection de 1916 à Lurgan, dans le comté d’Armagh, en Irlande du Nord. La marche avait été déclarée illégale. Les policiers ont particulièrement visé les porte-drapeaux masqués (huit manifestants arrêtés et inculpés pour ce fait, et l’un d’eux est en plus accusé de voie de faits sur un policier). Un neuvième manifestant a été arrêté pour s’être interposé ; il est accusé d’avoir agressé un policier. Une femme a été blessée lors de l’attaque policière et a dû être hospitalisée.

Une des arrestations samedi à Lurgan Une des arrestations samedi à Lurgan

Tags de cet article: - - Nos sources
29 mars 2018

Grande-Bretagne : Six personnes arrêtées lors d’une manifestation devant une foire aux armements

Ce jeudi 27 mars, six personnes ont été arrêtées lors d’une manifestation devant la foire aux armements organisée à Cardiff (Pays de Galles) par le Defence Procurement Research Technology Exhibition (DPRTE) - Exposition sur le développement technologique pour les marchés publics de la défense.

Les ami.e.s d’Anna Campbell (internationaliste tuée à Afrin – voir notre article), se sont regroupé.e.s en scandant son nom (Anna est avec nous ! Nous continuons le combat !)

Arrestation des ami.es d'Anna Campbell lors de la manifestation contre la foire aux armements à Cardiff Arrestation des ami.es d’Anna Campbell lors de la manifestation contre la foire aux armements à Cardiff

Tags de cet article: - Nos sources
18 mars 2018

Tchéquie : Fin des poursuites contre Saleh Muslim

La procédure ouverte à Prague contre l’ancien coprésident du PYD, Saleh Muslim, pour statuer de son extradition vers la Turquie, est maintenant close. Le tribunal a rejeté la demande d’extradition et a statué que les Saleh Muslim pouvait voyager dans n’importe quel pays en Europe. Saleh Muslim avait été arrêté à Prague où il se rendait pour une conférence le 25 février, suite à une initiative des autorités turques (voir notre article).

Saleh Moslem Saleh Moslem

Tags de cet article: - - Nos sources
18 mars 2018

Irlande du Nord : Libération de Gabriel Mackle

Gabriel Mackle est un ancien prisonnier de l’IRA qui avait été ré-arrêté à son domicile le 9 novembre par la police paramilitaire de l’Irlande du Nord, la PSNI. Officiellement soupçonné d’appartenir à l’IRA-Continuité, la CIRA, il avait été transféré dans le sinistre camp de Maghaberry, une prison qui été l’objet d’une condamnation internationale pour ses violations des droits de l’homme (voir notre article). Gabriel Mackle vient d’être remis en liberté.

Gabriel Mackle Gabriel Mackle

Tags de cet article: - - Nos sources
27 février 2018

Tchéquie/Kurdistan : Salih Muslim a été libéré

Salih Muslim, représentant des relations extérieures du Mouvement pour une Société Libre (TEV-DEM) et ancien co-président du Parti de l’union démocratique (PYD), arrêté samedi soir à Prague, a été remis en liberté après avoir comparu devant le tribunal municipal de Prague mardi. Il avait été arrêté sur la demande de la Turquie samedi soir (voir notre article). Dans un communiqué publié dimanche, la police de la République tchèque a annoncé qu’il avait été arrêté en vertu d’un mandat d’arrêt d’Interpol voulu par la Turquie.

Saleh Moslem Saleh Moslem

Tags de cet article: - - Nos sources
15 février 2018

Grande-Bretagne/Kurdistan : Procès d’un internationaliste du Rojava

En 2014, et alors que l’Etat Islamique était en phase d’expansion, le britannique James Matthews, qui avait fait partie de l’armée britannique, a rejoint les YPG pour combattre les jihadistes en Syrie. Sa décision a été prise après avoir vu des images montrant un jihadiste tenant la tête coupée d’une femme. « Cela m’a semblé être l’une des choses les plus dures que j’ai vues et cela m’a beaucoup affecté. Nous devons reprendre ces territoires et le faire de force. Nous combattons un mouvement commettant ces atrocités barbares qui appartient un autre âge »

Il est poursuivi par la justice britannique pour terrorisme, alors qu’il venait de rentrer au Royaume-Uni après avoir combattu l’EI à Raqqa. Convoqué le 14 février par le tribunal de Westminster, il lui a été précisément reproché de « s’être rendu, le 15 janvier 2016 ou avant cette date, à un ou plusieurs endroits en Syrie et en Irak où étaient dispensés des formations ou des entraînements en vue d’instiguer ou préparer des actes terroristes ». Lors de l’audience, il a plaidé non-coupable. Il comparaîtra à nouveau le 1er mars prochain devant la cour criminelle de l’Old Bailey, à Londres. C’est la première fois qu’un volontaire parti combattre l’EI aux côtés des miliciens kurdes syriens est inquiété par la justice. Jusqu’à présent, les autorités fermaient les yeux, bien que la loi (Terrorism Act de 2006) interdit aux sujets britanniques de prendre part à un conflit étranger pour une cause politique ou idéologique, sous peine de s’exposer à des poursuites.

James Matthews à son arrivée au tribunal James Matthews à son arrivée au tribunal

Tags de cet article: - - Nos sources
12 février 2018

Grande-Bretagne : Des scanners d’empreinte portables en phase de test

La police britannique teste un nouvel engin de "Stop & Scan" afin de pouvoir scanner les empreintes digitales d’une personne "qui ne pourrait ou ne voudrait pas s’identifier autrement". L’empreinte sera comparée à deux bases de données (IDENT1 qui contient les empreintes de toutes les personnes gardées à vue et IABS qui contient les empreinte des citoyens étrangers recueillies aux frontières). La police défend que ce système ne sera utilisée que pour accélérer des vérifications qui seraient faites de toute façon au commissariat. Mais les associations de défense des droits humains et de la vie privée dénoncent que la procédure s’ajoutera aux abus dont sont capables les policiers et qu’elles serviront à cibler les minorités. 250 scanners portatifs sont testés dans le West Yorkshire et seront ensuite déployés dans tout le pays.

Un scanner d'empreinte portatif relié à un smartphone. Un scanner d’empreinte portatif relié à un smartphone.

1er février 2018

Russie : Attaque policière contre les anarchistes

En octobre 2017 à Penza six anarchistes et antifascistes étaient arrêtés par des agents du Service fédéral de sécurité sur une accusation de création d’un groupe terroriste. A cette époque, des raids policiers avaient visé des maisons d’anarchistes et d’antifascistes dans toute la Russie. Une nouvelle offensive policière a commencé en janvier. Un antifasciste Victor Filinkov a été enlevé par le service de sécurité à Saint-Pétersbourg. Les agents l’ont torturé dans la forêt proche de la ville jusqu’à ce qu’il admette sa participation à ce prétendu groupe anarcho-terroriste appelé le "net" qui aurait des cellules dans plusieurs villes. L’avocat de Filinkov dit qu’il n’a jamais vu d’aussi graves traces de torture sur un détenu. Un autre antifasciste, Ilya Kapustin, a également été menacé et maltraité par les agents de la sécurité, mais a refusé de s’incriminer et a été libéré sous caution.

Une campagne de solidarité avec les anarchistes réprimés en Russie aura lieu du 5 au 12 février. Adresse de contact : media_ns@riseup.net
Pour écrire à Viktor en prison : VIKTOR SERGEEVICH FILINKOV,
UL. SHPALERNAYA, D. 25, G. SANKT-PETERBURG,
191123, FÉDÉRATION DE RUSSIE
Collecte de fonds : Pay Pal abc-msk@riseup.net (Attention ! Envoyer avec un tag "205")

Semaine de solidarité avec les anarchistes russes Semaine de solidarité avec les anarchistes russes

Tags de cet article: - - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 700

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?