Accueil > Dossiers > Amérique Latine > Solidarité avec Mauricio Hernandez Norambuena et ses camarades

15 décembre 2008

Solidarité avec Mauricio Hernandez Norambuena et ses camarades

Le 1er février 2002, trois révolutionnaires chiliens (Mauricio Hernandez Norambuena, militant du Front Patriotique Manuel Rodriguez, Alfredo Canales Moreno et Marco Rodríguez Ortega, militants du Mouvement de la Gauche Révolutionnaire - Armée de Guérilla des Pauvres), deux révolutionnaires colombiens (Marta Urrego Mejia et William Gaona Becerra), et la révolutionnaire argentino-espagnole Karina Germano López étaient arrêtés à Sierra Negra, au Brésil, suite à l’enlèvement du milliardaire Washington Olivetto, le roi de la publicité au Brésil. L’opération devait financer la lutte du FPMR et du MIR-EGP.

Après leurs arrestations, ils sont torturés (Alfredo et Marco à l’électricité) et condamnés, en première instance, à seize années de prison. En novembre 2003, le Tribunal Supérieur de São Paulo dénie le caractère politique de l’action et alourdit les peines : trente ans de prison à un régime exceptionnellement sévère. Chaque prisonnier ne peut recevoir que des visites de sa famille la plus proche, mais comme aucun parent ne vit au Brésil, les visites sont très rares. Mauricio Hernandez est soumis depuis cinq années au pénitencier de Catanduras à un régime d’isolement total qui l’oblige à vivre dans une cellule de 3x2 mètres, lit et toilette y inclus, dont il ne peut sortir que deux heures par jour, et seul. Il n’a pas accès à la TV, même pas aux journaux, radio, et ne peut recevoir qu’un livre par semaine. Il ne peut pas avoir de contacts avec d’autres prisonniers.

Pénitentier de Catanduras Le pénitentier de Catanduras

Lire la biographie de Mauricio

Alfredo Canales Moreno Alfredo Canales Moreno
Marco Rodriguez Ortegua Marco Rodriguez Ortegua
Karina Dana Lopez Germano Karina Dana Lopez Germano
Maïté A Bellon Maïté A Bellon
William Gaona Becerra William Gaona Becerra

Pour écrire aux prisonniers :

- Mauricio Hernández Norambuena
- Penitenciaria Federal de Catanduvas.
- Rodovia PR-471, kilómetro 15.
- Zona Rural.
- Catanduvas/PR. CEP 85.470-900
- Brésil

- Alfredo Canales Moreno - 228.514
- Penitenciaria C.P.M.
- Marcelo Pires da Silva
- Rodovía Eduardo Saigh - Km 292,5
- Caixa Postal 53
- CEP 18730-000 Itaí
- São Paulo - Brésil

- Marco Rodriguez Ortega - 228.515
- Penitenciaria C.P.M. cela 110
- Marcelo Pires da Silva
- Rodovía Eduardo Saigh - Km 292,5
- Caixa Postal 53
- CEP 18730-000 Itaí
- São Paulo - Brésil

- Maite A. Bellón - Ala A 09
- Rua Alagoas, 100
- Campinas
- CEP 13031-210 São Paulo
- Brésil

- William Gaona Becerra - 227.880
- PenitenciariaC.P.M.
- Marcelo Pires da Silva
- Rodovía Eduardo Saigh - Km 292,5
- Caixa Postal 53
- CEP 18730-000 Itaí
- São Paulo - Brésil

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?