Accueil > Dossiers > Sécurité IT > Techniques de répression : Un dealer confondu par une photo de ses doigts (...)

17 avril 2018

Techniques de répression : Un dealer confondu par une photo de ses doigts sur Whatsapp

La police des Galles du Sud a arrêté un trafiquant de drogues sur base d’une photo de sa main tenant un sachet d’ecstasy, envoyée via la messagerie Whatsapp. Une empreinte digitale partielle (voir l’illustration) apparaissait sur la photo et a pu confondre le dealer et a permis la condamnation de 11 personnes. La messagerie n’est pas en cause, un téléphone contenant de nombreux messages est entrée en possession de la police scientifique. La qualité croissante des photos prises par les smartphones a permis dans ce cas à la police de rester dans la course technologique.

La photo avec l'empreinte digitale partielle La photo avec l’empreinte digitale partielle

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?