Accueil > Dossiers > Monde arabe et Iran > Tunisie : Arrestation d’un dirigeant communiste

12 janvier 2011

Tunisie : Arrestation d’un dirigeant communiste

Hamma Hammami dirige le Parti Communiste des Ouvriers de Tunisie (PCOT) interdit par le gouvernement tunisien. Hammami était recherché par la police, et avait longtemps vécu dans la clandestinité. Ces derniers jours, il est intervenu à plusieurs reprises sur des télévisions étrangères pour dénoncer le régime en place en Tunisie à la suite des troubles qui durent depuis plus d’un mois. Ce matin, plusieurs policiers ont fait irruption dans son appartement. Ils ont perquisitionné les lieux avant d’emmener Hammami devant sa femme et sa fille.

Hammam Hammami

De vastes manifestations ont à nouveau eu lieu ce mercredi dans le centre de Tunis. Des centaines de jeunes ont été bloqué par les forces de l’ordre, qui ont tiré des grenades lacrymogènes pour les disperser. Le ministère tunisien de l’Intérieur a décrété ce soir un couvre-feu nocturne dans la capitale et sa banlieue. Dans le reste du pays, les affrontements se sont poursuivis durant toute la journée, faisans, selon certaines sources, de nouvelles victimes.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?