Accueil > Dossiers > Turquie-Kurdistan > Turquie/Kurdistan : Libérations et nouvelles arrestations

20 février 2012

Turquie/Kurdistan : Libérations et nouvelles arrestations

La semaine dernière, les autorités ont interpellé des dizaines de personnes dans le cadre de leurs raids dirigés contre la KCK (Kurdistan Communities Union) qu’elles accusent d’être la branche urbaine du PKK. Cinq suspects ont été arrêtés à Istanbul alors que neuf autres personnes ont été libérées la nuit du 16 février après leur comparution au tribunal. Des 49 personnes détenues à Istanbul, 35 avaient déjà été libérées après interrogatoire. Une cour d’assises d’Ankara a également ordonné l’arrestation de neuf des quatorze personnes qui ont comparu sous le chef d’accusation ’d’appartenance à une organisation terroriste’. Le tribunal a libéré les cinq autres inculpés en les plaçant sous contrôle judiciaire. 33 personnes des 36 qui avaient été interpellées dans les provinces de Diyarbakir, de Sanliurfa, de Sirnak et de Batman ont été relâchées à Diyarbakir. Deux personnes ont été interpellées dans la province de Van, alors que quatre autres ont été libérées le 16 février.

Arrestations en Turquie

Ce lundi, les autorités ont placé dix personnes en garde à vue en raison de leurs liens présumés avec la KCK. Les équipes du département anti-terroriste turc ont pisté leurs ’suspects’ en examinant leurs profils Facebook, en visionnant les photos et les vidéos qu’ils partageaient et en lisant les messages qu’ils échangeaient. Les autorités ont interpellé les dix personnes, qui sont âgées de 19 à 22 ans, sur base de l’accusation selon laquelle ils auraient été en train de planifier des incendies volontaires et criminels. Elles ont également saisi leurs ordinateurs qu’elles suspectent de contenir des éléments de propagande pour l’organisation.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?