Présentation    Publications    Dossiers    Albums    Liens
Mauricio Hernandez Norambura

Mauricio Hernandez Norambura

Site de soutien à Mauricio

Site d'info sur le Chili

Campagnes de solidarité en Belgique avec les prisonniers politiques en Amérique latine


Solidarité avec Mauricio Hernandez Norambuena et ses camarades

Le 1er février 2002, trois révolutionnaires chiliens (Mauricio Hernandez Norambuena, militant du Front Patriotique Manuel Rodriguez, Alfredo Canales Moreno et Marco Rodríguez Ortega, militants du Mouvement de la Gauche Révolutionnaire - Armée de Guérilla des Pauvres), deux révolutionnaires colombiens (Marta Urrego Mejia et William Gaona Becerra), et la révolutionnaire argentino-espagnole Karina Germano López étaient arrêtés à Sierra Negra, au Brésil, suite à l'enlèvement du milliardaire Washington Olivetto, le roi de la publicité au Brésil. L'opération devait financer la lutte du FPMR et du MIR-EGP.

Après leurs arrestations, ils sont torturés (Alfredo et Marco à l'électricité) et condamnés, en première instance, à seize années de prison. En novembre 2003, le Tribunal Supérieur de São Paulo dénie le caractère politique de l'action et alourdit les peines: trente ans de prison à un régime exceptionnellement sévère. Chaque prisonnier ne peut recevoir que des visites de sa famille la plus proche, mais comme aucun parent ne vit au Brésil, les visites sont très rares. Mauricio Hernandez est soumis depuis cinq années au pénitencier de Catanduras à un régime d'isolement total qui l'oblige à vivre dans une cellule de 3x2 mètres, lit et toilette y inclus, dont il ne peut sortir que deux heures par jour, et seul. Il n'a pas accès à la TV, même pas aux journaux, radio, et ne peut recevoir qu'un livre par semaine. Il ne peut pas avoir de contacts avec d'autres prisonniers.

Pénitentier de Catanduras

Le pénitencier de Catanduras

Lire la biographie de Mauricio

Lire une interview de Mauricio

Les révolutionnaires internationalistes arrêtés en même temps que Mauricio:

Alfredo Canales Moreno Marco Rodriguez Ortegua Karina Dana López Germano

Alfredo Canales Moreno, Marco Rodriguez Ortegua et Karina Dana López Germano

Maite A. Bellon William Gaona Becerra

Maite A. Bellon et William Gaona Becerra

Pour écrire aux prisonniers:

  • Mauricio Hernández Norambuena
  • Penitenciaria Federal de Catanduvas.
  • Rodovia PR-471, kilómetro 15.
  • Zona Rural.
  • Catanduvas/PR. CEP 85.470-900
  • Brésil
  • Alfredo Canales Moreno - 228.514
  • Penitenciaria C.P.M.
  • Marcelo Pires da Silva
  • Rodovía Eduardo Saigh - Km 292,5
  • Caixa Postal 53
  • CEP 18730-000 Itaí
  • São Paulo - Brésil
  • Marco Rodriguez Ortega - 228.515
  • Penitenciaria C.P.M. cela 110
  • Marcelo Pires da Silva
  • Rodovía Eduardo Saigh - Km 292,5
  • Caixa Postal 53
  • CEP 18730-000 Itaí
  • São Paulo - Brésil
  • Maite A. Bellón - Ala A 09
  • Rua Alagoas, 100
  • Campinas
  • CEP 13031-210 São Paulo
  • Brésil
  • William Gaona Becerra - 227.880
  • PenitenciariaC.P.M.
  • Marcelo Pires da Silva
  • Rodovía Eduardo Saigh - Km 292,5
  • Caixa Postal 53
  • CEP 18730-000 Itaí
  • São Paulo - Brésil

13 décembre 2008

Bruxelles: Bombages solidaires

Reçu sur le mail du SR:

'Ce matin du 13 nous avons bombés à Bruxelles des bâtiments en solidarité avec les inculpés du procès contre le Militante Gruppe de Berlin, avec Mauricio Hernandez Norambuena, révolutionnaire chilien détenu depuis 5 ans au Brésil à l'isolement total, avec les insurgés de Grèce et avec toutes les victimes de la répression bourgeoise-impérialiste.'

'Vive la lutte de classe - Vive la solidarité de classe'

Bombage de l'ambassade du Brésil

L'ambassade du Brésil


10 décembre 2008

Bruxelles: Dépôt d'une troisième lettre pour Mauricio Hernandez Norambuena et ses camarades à l'ambassade du Brésil

Des délégations du Collectif Européen contre l'Impunité, du Collectif Rodriguiste, de notre Secours Rouge et du Comité Solidarité et Liberté, se sont rassemblées devant l'ambassade. Elles ont remis une lettre pour exiger la fin de la torture dont font l'objet depuis 5 ans Mauricio Hernandez Norambuena, et les 5 camarades et amis qui appartiennent au FPMR et au MIR-EGP, et qu'ils soient reconnus comme prisonniers politiques. De semblables initiatives ont eu lieu devant plusieurs ambassades du Brésil de par le monde.

Manifestation devant l'ambassade du Brésil Manifestation devant l'ambassade du Brésil

26 octobre 2008

Bruxelles: Soirée d'hommage aux révolutionnaires chiliens

Soirée d'hommage aux chiliens Affiche de la soirée d'hommage aux chiliens

La soirée d'hommage aux révolutionnaires chiliens organisée par Collectif Rodriguiste et le Collectif Européen contre l'Impunité ce samedi 25 octobre à l'Espace Marx, s'est bien déroulée. Une quarantaine de personnes ont participé aux débats. Le Secours Rouge y a tenu un stand d'information.


23 juin 2008

Communiqué du Comité Mapuche-Belgique

Le Peuple Mapuche et le Centenaire de la naissance de Salvador Allende

Le 5 novembre 1970, au stade national de Santiago, on célébrait le triomphe de l'Unité Populaire: Salvador Allende devenait président socialiste du Chili. 'Nous sommes ici aujourd'hui pour commémorer le commencement de notre triomphe, mais aussi celui des autres qui ont aujourd'hui vaincu avec nous. Ils sont ici: Lautaro et Caupolicàn fraternisant malgré la distance avec Tupac Amaru et Cauthémoc'

(Lire la suite.pdf)


29 février 2008

Bruxelles: Dépôt d'une seconde lettre pour Mauricio Hernandez Norambuena et ses camarades à l'ambassade du Brésil

Manifestation devant l'ambassade du Brésil

Le 29 février 2008, journée internationale de mobilisation pour les prisonniers politiques au Brésil, des délégations du Collectif Européen contre l'Impunité, du Collectif Rodriguiste, de notre Secours Rouge et du Comité Solidarité et Liberté, ont rencontré le consul du Brésil à Bruxelles et lui ont remis une lettre pour exiger la fin de la torture dont font l'objet depuis 5 ans Mauricio Hernandez Norambuena, et les 5 camarades et amis qui appartiennent au FPMR et au MIR-EGP, et qu'ils soient reconnus comme prisonniers politiques. De semblables initiatives ont eu lieu de plusieurs ambassades du Brésil de par le monde.


7 février 2008

Bruxelles: Action de solidarité avec les Mapuches

Reçu sur le mail du SR:

Le soir du 7 février, nous avons été bomber 'JUSTICE POUR LES MAPUCHES' sur l'ambassade du Chili à Bruxelles. Par cette initiative, nous montrons notre solidarité avec le peuple mapuche et avec tout le peuple chilien vendu par la social-démocratie, comme il l'avait été par les fascistes, aux multinationales.'

Bombage à l'ambassade du Chili

27 janvier 2008

Bruxelles: Rassemblement devant l'ambassade du Chili en solidarité avec les Mapuches

Manifestation pour les Mapuches Manifestation pour les Mapuches

16 janvier 2008

Bruxelles: Rassemblement devant le siège du PS en solidarité avec les Mapuches

Ce mercredi 16 janvier, le Secours Rouge/APAPC a répondu à l'appel de solidarité avec le peuple mapuche lancé par plusieurs organisations, pour la plupart chiliennes. Les régions où habitent les Mapuches, au Sud du Chili, sont sous occupation militaire. Six dirigeants de ce peuple, prisonniers politiques, ont accompli plus de 60 jours de grève de la faim, avec des séquelles très graves et un étudiant a été assassiné par les carabiniers. La 'transition' post-pinochétiste n'a apporté aucune amélioration de la situation des Mapuches. Les spoliations et la répression se font toujours sous le régime des lois pinochétistes, 'anti-terroristes' comme il se doit. Ces lois sont appliquées par le gouvernement 'socialiste'de Madame Bachelet. Le gouvernement chilien ignore la résolution des Nations-Unies visant à rétablir les peuples autochtones dans leurs droits séculaires. L'Internationale Socialiste, pareil. Une délégation du Secours Rouge a participé au rassemblement en face du siège du Parti Socialiste, boulevard de l'Empereur, à Bruxelles.

Solidarité avec les Mapuches Solidarité avec les Mapuches Solidarité avec les Mapuches Solidarité avec les Mapuches

16 janvier 2007

Bruxelles: Dépôt d'une lettre pour Mauricio Hernandez Norambuena et ses camarades à l'ambassade du Brésil

Soutien à l'ambassade du Brésil

Le 26 juin, journée internationale contre la torture, des représentants du Collectif Européen contre l'Impunité, du Collectif Rodriguiste, de l'Asociation de Réfugiés Latino-americains et des Caraibes et l'ASBL Subterra ont déposé à l'ambassade du Brésil en Belgique une lettre adressée au Président du Brésil Inacio Lula Da Silva, pour exiger la fin de la torture dont font l'objet Mauricio Hernandez Norambuena, et les cinq militants du FPMR et du MIR-EGP, et qu'ils soient reconnus comme prisonniers politiques.

Lire la lettre (.pdf)