Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Viktoria Marinova, une journaliste d’investigation, a été tuée dans la nuit du 5 au 6 octobre dans un parc à Roussé, en Bulgarie. Elle a été violée, frappée à la tête et étranglée. Viktoria Marinova animait une émission consacrée aux questions de société diffusée localement. Lors de sa dernière émission émisse le 30 septembre, elle avait diffusé un entretien avec deux journalistes d’investigation qui enquêtaient sur de soupçons de fraude aux subventions européennes qui impliqueraient des hommes d’affaires et des élus. Les deux journalistes, Dimitar Stoyanov (Bulgarie) et Attila Biro (Roumanie) avaient été arrêtés au cours de l’enquête et détenus brièvement.

Viktoria Marinova

Viktoria Marinova

Des dizaines de milliers de Russes ont manifesté hier 9 septembre dans 80 villes contre le relèvement de l’âge de la retraite. Ces manifestations ont souvent été décrétées illégales et ont été réprimées, parfois très violemment. Près de 800 arrestations auraient eu lieu lors de ces mobilisations.

Dans un pays où l’espérance de vie est de 76 ans pour les femmes et de seulement 66 ans pour les hommes, la perspective d’un relèvement progressif de l’âge de la retraite de 60 à 65 ans pour les hommes et de 55 à 63 ans pour les femmes a suscité une vive opposition. Début juillet 2018, à l’appel des syndicats et de l’opposition, des dizaines de milliers de Russes étaient déjà descendus dans la rue. Le 29 août, Vladimir Poutine avait partiellement reculé sur la retraite des femmes, annonçant que l’âge de leur retraite allait passer de 55 à 60 ans (au lieu du seuil de 63 ans initialement proposé).

La répression hier à Moscou

La répression hier à Moscou

Un militant kurde de nationalité allemande, recherché par la justice turque, été arrêté en Bulgarie à la demande de la Turquie dans le cadre d’un mandat Interpol. Mehmet Y. (44 ans) a été arrêté lundi dans la province côtière de Varna. Il figure sur la liste des personnes les plus recherchées par la Turquie depuis neuf ans après avoir été reconnu coupable par contumace pour “diffusion de propagande en faveur d’une organisation terroriste”, comprenez le PKK et condamné à plus de six ans de prison. Il avait fuit la Turquie en 2001, obtenu l’asile politique en Allemagne puis, en 2009, la nationalité allemande. Mehmet Y., pour qui une demande d’extradition n’a pas encore été reçue de la Turquie, est actuellement en liberté surveillée.

Le palais de justice de Varna

Le palais de justice de Varna

Une manifestation contre l’exploitation d’un gisement de gaz à Groningen, aux Pays-Bas, a viré aux affrontements avec la police, hier mardi. Les forces de l’ordre ont utilisé leurs matraques pour maîtriser des manifestants qui voulaient franchir la clôture de la société d’extraction de gaz Nederlandse Aardolie Maatschappij. Cinq activistes ont été blessés. Plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées mardi pour protester contre l’industrie des énergies fossiles.

La manifestation à Groningen

La manifestation à Groningen

Le cas des deux prisonniers républicains irlandais Brendan Mc Conville et John-Paul Wootton, condamnés pour avoir tué un policier en 2009, est depuis de nombreuses années au centre d’un campagne dénonçant un procès biaisé. Mc Conville et Wootton, les “Craigavon ​​Two” sont été détenus dans la prison de Maghaberry (au sud-ouest de Belfast) depuis mars 2009 et ont été déclarés coupables en mars 2012 d’avoir abattu un officier du Service de police d’Irlande du Nord le 9 mars 2009. Les familles Mc Conville et Wootton (qui avait 17 ans à son arrestation et qui se revendique aujoutd’hui comme anarchiste), les avocats et de nombreuses organisations et syndicats (dont l’Industrial Workers of the World, l’IWW) soutiennent que leur condamnation est une erreur judiciaire consécutive à un procès faussé.

La Cour suprême de Londres leur a refusé l’autorisation d’interjeter appel en 2015. Un nouveau recours a été soumis à la Commission de révision des affaires pénales, l’organisme d’enquête indépendant sur les erreurs judiciaires en Angleterre, au pays de Galles et en Irlande du Nord.

Solidarité avec les

Solidarité avec les

La semaine dernière, des fascistes avaient attaqué la librairie Booksmarks, une librairie socialiste. Samedi 11 aout, des militants antifasciste s’étaient donc rassemblés en soutien à celle-ci. Un groupe de cinq fascistes sont venus provoquer les manifestants. Ce groupe était mené par Vinnie Sullivan, un supporter du Football Lads Alliance et sympathisant du groupe Génération Identitaire. Les fascistes ont été rapidement confrontés par les antifascistes qui les ont forcé à fuir en les pourchassant sur plusieurs rues (voir la vidéo).

Les fascistes à Bristol en train de prendre la fuite

Les fascistes à Bristol en train de prendre la fuite

Des manifestations contre la corruption étaient organisées dans toute la Roumanie hier vendredi. Les manifestants descendus, dans les rues par dizaines de milliers ont dû faire face à l’intervention brutale de la police anti-émeute. 80.000 manifestants sont descendus dans les rues de Bucarest, la capitale roumaine, où la police anti-émeute est intervenue, blessant près de 400 manifestants et en arrêtant une trentaine. Certains manifestants ont tenté de traverser les cordons de sécurité installé autour du bâtiment du gouvernement. D’autres ont lancé des bouteilles et des pavés sur la police anti-émeute.

Des manifestations ont eu lieu à plusieurs reprises devant le siège du gouvernement depuis que les sociaux-démocrates sont arrivés au pouvoir début 2017 et ont tenté de dépénaliser plusieurs infractions en matière de corruption (voir notre article).

Les affrontements de vendredi à Bucarest

Les affrontements de vendredi à Bucarest

Un agent du FBI chargé de la surveillance du dark web avait été contacté sur AlphaBay, où on négocie à peu près n’importe quoi en échange de bitcoin, par un utilisateur nommé Meat Cleaver. Le 3 septembre 2016, “Meat Cleaver” a commandé de l’explosif Semtex, une grenade à fragmentation soviétique F-1, une arme de poing et 100 cartouches. Le colis, devait être adressé à un certain James Geraghty, à Dolphin House. L’agent du FBI a organisé une fausse livraison DHL le matin du 14 septembre 2016. Un policier a alors photographié Jonathan Hawthorn recevant le colis à Dolphin House et signant le reçu au nom de M. Geraghty. Il a été arrêté plus tard dans la matinée avec un sac contenant la grenade (factice) et le (faux) Semtex.

La cour spéciale (sans jury) vient de condamner Jonathan Hawthorn, 45 ans, de Ballintyre Downs, (Ballinteer, Dublin), d’appartenance à l’IRA. Deux autres accusés, James Geraghty (61 ans) et Donal O’Ceallaigh (33 ans) ont par contre été jugés non coupables. Le juge estimant qu’il n’y avait aucune preuve étayant la thèse de la police selon laquelle les deux hommes étaient organisés dans l’IRA avec Jonathan Hawthorn. Celui-ci connaîtra sa peine lors d’une audience en octobre.

Alphabay

Alphabay

Cinq prisonniers politiques républicains de Roe (c’est-à-dire le secteur de la prison de Maghaberry où sont détenus les républicains) ont été brutalement agressés ce soir par l’équipe anti-émeute de la prison de Maghaberry. Avec des boucliers et des matraques, les gardiens ont attaqué et battu cinq prisonniers républicains de Roe 3 et 4 avant de les traîner sur le sol et les jeter au cachot. Les prisonniers concernés sont Connor Hughes, de Belfast, Gavin Coyle, de Tyrone, Brian Carron, de Tyrone également, Darren Poleon, de Meath et Paddy O Neill, de Belfast. Les prisonniers de Roe revendiquent des améliorations des conditions de détention.

La

La

Samedi 21 juillet, des fascistes de la Scottish Defence League (un groupe lié à l’EDL) ont tenté d’organiser une marche à Glasgow. Ils ont été accueilli par des antifascistes huit fois plus nombreux, parmi lesquels les membres du RMT (le syndicat des transports britanniques) figuraient en bonne place. Plusieurs membres de l’EDL ont été frappé avant d’être secouru par la police (voir la vidéo). Les fascistes ont été mis en fuite dans toute la ville et ont été forcé d’annuler leur marche.

La mobilisation antifasciste à Glasgow

La mobilisation antifasciste à Glasgow