Accueil > Dossiers > Espagne

Espagne

24 juin 2017

Espagne : Carmina Cayetano Navarro libérée après 11 ans de prison

Carmina Cayetano Navarro, militante du PCE(r)  , a été libérée de la prison de Puerto III, à Puerto de Santa María (Cadix). la Garde civile qui a tenté d’interdire drapeaux et photos lors de la libération. Une trentaine de personnes ont accueillie Carmina. La militante communiste a été libéré après avoir purgé une détention de 11 ans, mais en comptant ses détentions précédentes, c’est plus de 17 années que Carmina aura passé en prison.

Carmina Cayetano Navarro à la sortie de la prison de Puerto III Carmina Cayetano Navarro à la sortie de la prison de Puerto III
"Benvida [Bienvenue en Galicien] Carmiña. Amnistia total. SRI" "Benvida [Bienvenue en Galicien] Carmiña. Amnistia total. SRI"

Voir notre page spéciale sur le collectif des prisonniers du PCE(r) et des GRAPO

Tags de cet article: - - - Nos sources
11 juin 2017

Allemagne : Verdict au procès des anarchistes à Aix-la-Chapelle

Le 7 juin, la juge a rendu le verdict dans l’affaire contre deux anarchistes accusés d’avoir braqué une agence de la PaxBank à Aachen en novembre 2014 (voir notre dernier article). Une anarchiste qui avait été extradée de Catalogne a été condamnée à sept ans et demi de prison. Son co-inculpé a été acquitté. Le matin, une route d’accès à Barcelone avait été barrées par des pneus enflammés. A midi, la Chambre de Commerce allemande a été taguée et le soir même du 7 juin, une manifestation de dénonciation de la condamnation a eu lieu dans le quartier de Gracia. Le collège des économistes de Catalogne, a été attaqué lors de cette manifestation, ainsi que plusieurs agences bancaires et immobilières.

L'affiche de la mobilisation solidaire à Barcelone L’affiche de la mobilisation solidaire à Barcelone

Tags de cet article: - - - Nos sources
31 mai 2017

Galice : Affrontements lors de l’expulsion d’un squat à Saint-Jacques-de-Compostelle

Les unités anti-émeute de la police nationale on chargé des manifestants qui défilaient dans la vieille ville de Saint-Jacques-de-Compostelle pour protester contre l’expulsion et le murage du CSOA Escarnio. En plus d’avoir matraqué les manifestants, la police leur a tiré dessus avec des balles en caoutchouc. La police a arrêté un homme en le menottant alors qu’il était inconscient. Après plusieurs charges de la police dans diverses rues du vieux centre, la manifestation a dégénéré en affrontement et du mobilier urbain a été incendié. Trois policiers ont été blessés.

Affrontements lors de l'expulsion d'un squat Affrontements lors de l’expulsion d’un squat

Tags de cet article: - Nos sources
19 avril 2017

Barcelone : Journée contre la répression et pour l’amnestie

La coordination 27 septembre organisera ce 29 avril une journée d’actions contre la répression et pour l’amnistie à Barcelone.

Barcelone : Journée contre la répression et pour l'amnestie Barcelone : Journée contre la répression et pour l’amnestie

Tags de cet article: - Nos sources
8 avril 2017

Galice : La cour suprème réduit les peines de Antom Santos et Maria Osorio

La cour suprême a réduit les condamnations des prisonniers indépendantistes galiciens (Resistencia Galega) Antom Santos et Maria Osorio à 5 ans et 4 mois de prison (au lieu de 7 ans et 9 mois), une décision qui devrait donc provoquer la libération de Antom Santos dans quelques semaines, le 2 mai selon les calculs de la famille. Maria Osorio aura elle quelques mois de plus à attendre puisqu’elle a attendu libre le procès. Ces réductions de peine sont permises par la réforme du code pénal de 2015 qui a introduit des réserves permettant de réduire la gravité de certaines peines pour terrorisme. Les deux prisonniers avaient déjà vu leur peine réduite en avril 2014, passant de 10 ans à 7 ans et 9 mois.

Maria Osorio Maria Osorio

Tags de cet article: - Nos sources
27 mars 2017

Pays basque/État Espagnol : Trois émeutiers solidaires renvoyés pour "terrorisme"

Suite à une manifestation anti-répression à Pampelune le 11 mars dernier où des affrontements ont éclaté entre la police et les manifestants, quatre militants avaient été arrêtés par la police espagnole. L’un d’entre eux a rapidement été libéré, car mineur, les trois autres ont reçu des inculpations antiterroristes, pour des faits de "désordre public", "subversion contre l’ordre constitutionnel", incendies, etc.

La page Facebook de soutien.

Manifestation de soutien avec les 3 inculpés Manifestation de soutien avec les 3 inculpés

Tags de cet article: - - Nos sources
23 février 2017

Etat espagnol : Le rappeur Valtonic condamné à 3,5 ans de prison pour apologie du terrorisme

Le rappeur majorquin Valtonic a été condamné à 3 ans et huit mois de prison pour "apologie du terrorisme" et pour "graves insultes à la couronne espagnole". Il est également condamné (mais peut faire appel) à une amende de 3.000€ au bénéfice de Jorge Campos Asensi, président du Cercle des Baléares (organisation nationaliste et anti-catalane) pour menaces. La chanson incriminée (ci-dessous) est accusée de porter atteinte à la monarchie espagnole et de soutenir l’ETA   et les GRAPO  .

Valtonic Valtonic

Tags de cet article: - - - - Nos sources
23 février 2017

Etat espagnol : Un prisonnier indépendantiste galicien a passé plus de 3.600 heures en isolement absolu

Roberto Fialhega ‘Teto’, prisonnier indépendantiste galicien a passé plus de 3.600 heures en isolement absolu, soit 5 mois. Arrêté fin 2011 et pas marié, les deux seules voix qu’il peut entendre sont celles des de deux matons, par intercom. Il est emprisonné à Villanubla (Valladolid) à plus de 400 km de son domicile. Il est maintenu en isolement absolu à cause de la loi d’exception qui s’applique aux indépendantistes, il devrait pouvoir sortir de cet isolement 4 heures par jour, mais la prison ne le permet pas en invoquant des raisons techniques et légales.

Roberto Fialhega ‘Teto' Roberto Fialhega ‘Teto’

Tags de cet article: - Nos sources
20 février 2017

Espagne : Vers l’expulsion et la libération de Mónica Caballero et Francisco Solar

L’Audiencia Nacional de l’Espagne a décidé le 30 janvier de commuer le reste de la peine de Mónica Caballero et Francisco Solar en expulsion. Les avocats des deux anarchistes auraient ont demandé l’application de l’article 89 du Code pénal espagnol qui permet aux citoyens étrangers purgeant plus d’un an d’emprisonnement de faire remplacer leur peine par l’expulsion de l’État espagnol. Ils avaient vu leur peine initiale de 12 ans (voir notre article) réduite en appel à 4 ans et 6 mois en décembre dernier (voir notre article), ce qui signifie qu’ils ont maintenant purgé plus d’un tiers de leur peine. Ils devraient donc être prochainement remis par la la police espagnole à la police chilienne, puis libérés.

Francisco Solar et Mónica Caballero Francisco Solar et Mónica Caballero

Tags de cet article: - - - Nos sources
7 février 2017

Etat espagnol : les soutiens du PML(RC) manifestent à Valence

A l’appel de plusieurs organisations et collectifs (voir notre précédent article ICI), une manifestation a eu lieu le 3 février dernier à Valence pour exiger la libération des 7 prisonniers politiques du PML(RC) (Parti Marxiste Léniniste - Reconstruction Communiste), accusés d’être des membres présumés du PKK   suite à leur participation à la lutte au Rojava   dans le Bataillon International de Libération.

Une conférence a eu lieu après la manifestation, des affiches de la campagne de soutien au Bataillon International de Libération ont notamment été affichées.

Manifestation à Valence pour la libération des prisonniers du PML(RC).

Conférence de soutien au PML(RC)

Tags de cet article: - - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 230

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?