Accueil > Dossiers > Inde-Népal

Inde-Népal

12 octobre 2018

Inde : Un couple de guérilleros se rend aux autorités

Un coupe de sexagénaires s’est rendu aux autorités du Telengana ce mardi, Koti Purshotham (68 ans), alias Vijay et sa femme, Koti Vinodhini (63 ans) alias Bharathakka. Membre du comité régional du PCI(maoïste), Purshotham avait rejoint le People’s War Group (le People’s War Group et le Maoist Communist Centre of India ont fusionné en 2004 pour former le parti maoïste actuel) en 1981 alors que sa femme était à la tête d’un Agitation Propaganda Committee. Le couple a joué un rôle de premier plan dans la construction d’une base de soutien à la guérilla dans l’ancien Andhra Pradesh et a permis le recrutement de plus de 60 cadres maoïstes. Leur tête était mise à prix de longue date.

Koti Purshotham et Koti Vinodhini Koti Purshotham et Koti Vinodhini

Tags de cet article: - - - Nos sources
10 octobre 2018

Inde : Arrestation d’un dirigeant maoïste

La police du district d’East Godavari (Andra Pradesh) a arrêté ce lundi le dirigeant maoïste et commandant adjoint Podiyam Muda, alias Mallesh, qui était recherché dans le cadre de plusieurs affaires criminelles. Il serait impliqué dans 15 fusillades et embuscades depuis 2005. Les autorités affirment qu’au moins 198 personnes auraient été tuées dans le cadre d’incidents dans lesquels il aurait pris part, les guérilleros étant également parvenu à s’emparer de 122 armes au cours de ces attaques.

Arrestation de Podiyam Muda, alias Mallesh Arrestation de Podiyam Muda, alias Mallesh

Muda aurait, entre autre, participé à l’attaque d’Udpalmetta en 2007 (26 soldats de la CRPF tués), de Tadimetla en 2010 (26 soldats tués), de Giram Ghat en 2014 (29 soldats tués) et de Palodi en 2018 (9 soldats de la CRPF tués)

Tags de cet article: - - - Nos sources
8 octobre 2018

Inde : Fusillade et démantèlement d’un camp maoïste

Il y a eu une fusillade entre des guérilleros maoïstes et les forces de sécurité dans la région de Sunki, une région forestière du district de Koraput (Odisha) ce dimanche. Celle-ci s’est déclenché durant une opération conjointe menée par le Special Operation Group (SOG), une force d’élite de la contre-insurrection de la police de l’Odisha et la Border Security Force. Des coups de feu ont été échangé entre une quinzaine de maoïstes et les soldats qui étaient en opération de ratissage. La fusillade a duré vingt minutes et à l’issue de celle-ci, le campement des guérilleros a été démantelé. Les autorités ont annoncé avoir intensifié leur action de contre-insurrection dans la zone à partir de ce lundi. Les autorités suspectent le groupe de guérilleros en question d’être impliqué dans l’action au cours de laquelle le parlementaire Kidari Sarvewara Rao et l’ancien membre du parlement Siveri Soma avaient été tués (voir notre article)

Soldats du Special Operation Group Soldats du Special Operation Group

Tags de cet article: - - - Nos sources
7 octobre 2018

Inde : Les autorités prétendent éradique le naxalisme d’ici trois ans...

Ce dimanche, dans le cadre des célébrations du 26ème anniversaire de la création de la Rapid Action Force, unité spéciale de la CRPF, le ministère de l’Intérieur Rajnath Singh a déclaré que la menace maoïste serait éradiquée du pays dans maximum trois ans. S’adressant aux soldats de la RAF, il a demandé que leur action soit rapide mais jamais téméraire. Il avance le chiffre de 10 à 12 districts occupés par la guérilla maoïste contre 126 il y a quelques années (chiffres rapidement contesté de toutes parts). "Le jour est proche, une période d’un, deux ou trois ans, où la guérilla maoïste sera éliminée du pays et cela se produira grâce à la détermination, au courage et aux actions de vous, soldats de la CRPF ainsi que des forces policières locales" a-t-il dit. Il a ajouté que les autorités avaient tué 131 maoïstes et sympathisants et en avaient arrêtés 1278 depuis le début de l’année.

Logo de la Rapid Action Force Logo de la Rapid Action Force

Tags de cet article: - Nos sources
3 octobre 2018

Inde : Succès de la contre-insurrection

Trois guérilleros présumés ont été abattus au cours d’une fusillade avec les forces de sécurité dans une zone forestière du district de Sukma (Chhattisgarh) ce mardi. En outre, un militant a été arrêté sur les lieux. La fusillade s’est déroulée dans la soirée à proximité d’un village alors qu’une brigade de la District Reserve Guard menait une opération de contre-guérilla. Les forces de sécurité avaient déclenché cette opération après avoir été informées de la présence de la guérilla dans la zone. A l’issue de la fusillade, les soldats ont découvert trois corps, ainsi que plusieurs armes et quelques objets du quotidien.

Lieu de la fusillade Lieu de la fusillade

Tags de cet article: - - - Nos sources
1er octobre 2018

Inde : Succès de la guérilla maoïste

Sept policiers ont été tués dans l’explosion d’un IED dans le district de Dantewada dans le sud du Chhattisgarh ce dimanche. L’attaque a eu lieu à proximité du village de Cholnar, alors que les policiers circulait dans un SUV. "L’attaque a eu lieu vers midi. Il s’agissait d’un véhicule du gouvernement détaché à un commissariat local. Les policiers avaient escorté un camion transportant des matériaux de construction. La bombe a explosé alors qu’ils rentraient vers Kirandul" a déclaré le directeur général spécial de l’unité des opérations anti-naxales de la police du Chhattisgarh. Les armes de policiers décédés n’ont pas été retrouvées après l’explosion, les maoïstes seraient parvenus à s’en emparer. "Six armes manquent, mais nous avons retrouvé un AK47. Nous espérons retrouver davantage d’armes. Des cadres maoïstes, probablement des miliciens, étaient présents près du site. Mais il n’y a pas eu de fusillade après l’explosion" a ajouté le directeur général.

Attaque à l'IED contre un véhicule policier Attaque à l’IED contre un véhicule policier

Tags de cet article: - - - Nos sources
29 septembre 2018

Inde : Renforcement de la surveillance anti-maoïste

Alors que la semaine de commémoration de la fondation du PCI(maoïste) - "Foundation Week" - vient de se terminer, la Naxal Special Division a pris la décision d’intensifier ses missions de surveillance sur la frontière du Kerala et du Tamil Nadu dans les Nilgiris. Elle a été renforcée après que les autorités aient constaté de nouveaux posters maoïstes à la Kerala Veterinary and Animal Sciences University à Pookode, dans le Wayanad. La proximité avec les Nilgiris constitue une préoccupation pour la police. La Special Task Force et la NSD ont intensifié la surveillance sur les frontières entre le Kerala et le Tamil Nadu dans les deux districts. La SFT et la NSD ont six camps dans chacun des districts de Coimbatore et de Nilgiri. Les membres de ces douze camps mènent de constantes opérations de ratissage dans la zone. Des photos des guérilleros recherchés et dont la tête est mise à prix ont été collé à tous les points de contrôle et dans tous les commissariats dans les deux districts.

District des Nilgiris District des Nilgiris

Tags de cet article: - - - Nos sources
27 septembre 2018

Inde : Deux maoïstes condamnés à mort

Ce mercredi, un tribunal a condamné deux maoïstes à mort pour avoir abattu un commissaire de police et cinq autres policiers dans le district de Dumka (Jharkhand) il y a cinq ans. Sanatan Baski et Sukhlal Murmu, alias Pravir Da avaient été condamnés tandis que les cinq autres accusés avaient été acquittés par manque de preuve lors d’une audience le 6 septembre dernier. Hier, c’est la peine capitale qui leur a été infligée. Le duo aurait tué le commissaire de Pakur ainsi que cinq de ses collègues dans une embuscade à proximité de Kathikund alors qu’ils rentraient à Pakur après avoir assisté à une réunion à Dukma le 2 juillet 2013. Pravir Da, membre d’un Special Area Committe du PCI(maoïste) purgeait déjà une peine à perpétuité depuis le 9 août 2016 après avoir été condamné dans une autre affaire.

Les deux maoïstes condamnés Les deux maoïstes condamnés

Tags de cet article: - - - Nos sources
24 septembre 2018

Inde : La guérilla abat deux parlementaires

Le parlementaire Kidari Sarvewara Rao et l’ancien membre du parlement Siveri Soma ont été abattus par des guérilleros maoïstes à Liviriputtu dans le district de Visakhapatnam (Andhra Pradesh) ce dimanche après-midi. L’attaque s’est déroulée dans le cadre de la semaine de commémoration de la fondation du PCI(maoïste) qui se tient jusqu’au 27 septembre. Les deux hommes se rendaient dans un village afin d’y rencontrer les habitants lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade maoïste. 60 guérilleros, dont de nombreuses femmes, ont arrêté leurs véhicules, se sont emparés des armes de leurs gardes du corps avant de les abattre.

Kidari Sarveswara Rao et Siveri Soma Kidari Sarveswara Rao et Siveri Soma

Kidari Sarvewara Rao était soupçonné d’avoir mené de nombreuses entreprises d’extractions minières illégales dans la région, ce que dénonçait depuis longtemps les divisions locales du PCI(maoïste). L’homme avait déjà reçu de nombreuses menaces de la part de la guérilla afin qu’il cesse son activité lourdement préjudiciable pour la population locale.

Depuis hier soir, des membres de la force d’élite Greyhounds et de la CRPF mènent une vaste opération de ratissage sur toute la zone, et notamment autour de la frontière séparant le district de l’état d’Odisha. Les autorités ont par ailleurs publié les photos de trois guérilleros qu’elles accusent d’avoir pris part à l’embuscade.

Tags de cet article: - - - Nos sources
18 septembre 2018

Inde : Un prisonnier maoïste fausse compagnie à son escorte policière

Un cadre maoïste est parvenu à prendre la fuite alors qu’il était emmené au tribunal de Nuapada (Odisha) ce lundi. Manoj Madkami, membre de la Bargarh-Balangir-Mahasamund du PCI(maoïste) avait été arrêté en mai dernier alors que sa tête avait été mise à prix pour un montant de près de 5000 euros. L’homme est parvenu à fausser compagnie à son escorte composée d’une brigade de six policiers qui ne l’avaient pas menotté. Madkami a profité que les deux policiers proches de lui aient tourné la tête pour les pousser et s’encourir en franchissant le mur d’enceinte. Les autorités se sont immédiatement lancées à sa poursuite, mais il n’a toujours pas été retrouvé 24h plus tard. Vivant dans le Bijapur (Chhattisgarh), Madkami est accusé dans le cadre de 11 affaires criminelles, parmi lesquels des meurtres et des incendies volontaires.

Devant le tribunal de Nuapada Devant le tribunal de Nuapada

Tags de cet article: - Nos sources

0 | ... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | ... | 1540

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?