Accueil > Dossiers > Reste de l’Europe

Reste de l’Europe

28 mars 2017

Russie : Plus de 1000 manifestants arrêtés

Plus d’un millier de personnes arrêtées et une condamnation hier lundi à 15 jours de prison pour Alexeï Navalny qui avait appelé les Russes à descendre dans la rue pour protester contre la corruption, c’est le bilan de la répression des manifestations de dimanche. Les vastes manifestations qui ont eu lieu dans près de 100 villes à travers la Russie témoignent d’une protestation allant bien au-delà des partisans d’Alexeï Navalny. Il s’agissait des manifestations les plus massives depuis 2011-2012 et sans doute même des dix dernières années. Les régions ont par ailleurs fait preuve d’une très forte mobilisation, alors que jusqu’ici Moscou a toujours été l’épicentre de la contestation. À Saint-Pétersbourg, Tioumen, Novossibirsk, Tambov, Perm, les régions russes étaient plus remontées et leurs revendications plus fortes que dans la capitale. Remarquable aussi était le très grand nombres de jeunes manifestants.

Tentative d'arrestation dimanche à Moscou Arrestation acrobatique dimanche à Moscou

Tags de cet article: - - Nos sources
27 mars 2017

Belarus : 700 manifestants arrêtés

Au moins 700 arrestations ont eu lieu samedi lors d’une manifestation pacifique, mais non autorisée par les autorités à Minsk. Les arrestations – moins nombreuses – se sont poursuivies dimanche.

Le mouvement de protestation prend sa source dans l’introduction d’une nouvelle taxe imposée aux chômeurs. Surnommée « taxe des parasites », elle est exigée de 470.000 Biélorusses, ce qui situe le taux de chômage à 5%, alors qu’il n’est officiellement que de 0,9%. Au cours des deux premières semaines de la contestation, les autorités ont laissé les gens manifester. Devant leur détermination, elles ont instauré un moratoire d’un an sur la taxe. Le ton a changé le 3, puis le 15 mars, avec des premières interpellations de journalistes et d’activistes (voir notre article). La manifestation de ce samedi était aussi une dénonciation de la répression du 15 mars.

Arrestation ce samedi à Minsk Arrestation ce samedi à Minsk

Tags de cet article: - - Nos sources
24 mars 2017

Belarus : Répression et manifestation

Des dizaines de manifestants avaient été arrêtés le 15 mars à travers la Biélorussie, à la suite d’une série de manifestations contre une taxe sur les chômeurs. Plus de 2.000 manifestants avaient défilé dans la capitale, Minsk, pour protester contre la taxe sur les "parasites sociaux", tandis que les manifestations dans d’autres villes avaient attiré des centaines de personnes. Ces protestations ont déclenché une vague d’arrestations de dirigeants de l’opposition et de journalistes, ainsi que celle de dizaines d’anarchistes à Minsk. Les autorités ont arrêté plus de 100 personnes dont des douzaines ont été condamnées à des peines de prison.

Les protestations ont continué malgré l’annonce de Lukashenka le 9 mars que la perception de la taxe serait suspendue jusqu’en 2018, et demain samedi 25 mars aura lieu à Minsk une manifestation contre la répression.

La manifestation du 15 mars à Minsk La manifestation du 15 mars à Minsk

Tags de cet article: - - Nos sources
8 mars 2017

Russie : Libération de quelques prisonniers emblématiques

Plusieurs prisonniers emblématiques des abus du système judiciaire russe ont été libérés anticipativement ces dernières semaines :
- Ildar Dadine, premier citoyen russe condamné en vertu de la loi de l’été 2014 punissant sévèrement toute manifestation non autorisée. Pour s’être posté tout seul avec une pancarte, à plusieurs reprises, non loin du Kremlin, il avait été condamné à deux ans et demi de colonie pénitentiaire en Carélie où il avait été maltraité. La Cour suprême a décrété que son jugement avait été abusif et a ordonné sa réhabilitation, ainsi que son droit à des dommages et intérêts.
- Evguenia Tchoudnovets, une jeune institutrice de maternelle condamnée à cinq mois de prison pour avoir posté sur son compte VKontakte (le Facebook russe) une vidéo de trois secondes considérée par les juges comme de la "pornographie infantile". Elle avait en réalité voulu dénoncé l’humiliation d’un enfant nu par des éducateurs.
- Dmitri Boutchenkov, le dernier détenu de Bolotnaïa – lieu de rassemblement à Moscou des grands défilés de protestation contre M. Poutine à l’hiver 2011-2012 (il reste en résidence surveillée).
- Oksana Sevadisti, 46 ans, condamnée pour "haute trahison" à sept ans de colonie pénitentiaire. En 2008, juste avant le début de la guerre russo-géorgienne, cette vendeuse résidant à Sotchi avait envoyé un SMS pour décrire ce qu’elle voyait passer, comme tout le monde, sous ses yeux : un train de blindés faisant route vers l’Abkhazie. Elle a bénéficié d’une grâce présidentielle.
- Rouslan Sokolovski, condamné pour "extrémisme et outrage" pour avoir chassé des Pokémons dans une église (son histoire ici).

Rouslan Sokolovski chassant les Pokémons dans l'église de Tous-les-Saints à Ekaterinbourg Rouslan Sokolovski chassant les Pokémons dans l’église de Tous-les-Saints à Ekaterinbourg

Tags de cet article: - - Nos sources
6 mars 2017

Angleterre : Des forces de police privées pour les quartiers bourgeois

Trois quartiers parmi les plus riches de Londres bénéficieront de leur propre police privée. La société nommée "My Local Bobby" (LMB) pourra faire des arrestations et rassembler des preuves pour lancer des poursuites privées, elle est ouverte par d’anciens policiers gradés et appartient à TM Eye, une société d’enquête privée bien établie. Elle offrira également aux habitants de payer un abonnement mensuel pour des services supplémentaires comme des vérifications de sécurité informatique ou des escortes nocturnes. L’ouverture de LMB survient alors qu’une cure d’austérité a lieu dans la police. Pour démarrer, elle comprendra 20 agents privés qui patrouilleront dans ces trois quartiers, équipés de body-cams. Ils pourront faire des arrestations et devront remettre leurs suspects à Scotland Yard. LMB aura accès au Police National Computer, le fichier de la police métropolitaine.

My Little Bobby My Little Bobby

3 mars 2017

Danemark : Affrontements à Copenhague

Des incidents ont opposés mercredi de jeunes manifestants à la police pour le 10e anniversaire des émeutes consécutives à l’évacuation de l’Ungdomshuset, un grand centre social occupé de Copenhague. Des manifestants ont lancé des pierres, des cocktails Molotov et d’autres projectiles sur les policiers et leurs véhicules, et brisé des vitrines de banques et de commerces. Neuf personnes ont été arrêtées, interrogées et remises en liberté.

Affrontements mercredi à Copenhague Affrontements mercredi à Copenhague

Tags de cet article: - - Nos sources
2 mars 2017

Angleterre : La police tase un homme aveugle, pensant que sa canne était une arme

Ce 23 février, des agents de la police de Manchester sont intervenus à la Levenshulme Station après avoir reçu un appel qui indiquait la présence d’un homme muni d’une arme à feu. Après que les agents aient demandé à l’homme de "lâcher son arme", ils ont utilisé un taser et lui ont infligé une décharge de 50.000V. L’homme s’est évanoui et a ensuite été arrêté par les policiers. L’homme était en fait une personne malvoyante de 43 ans, "l’arme à feu" sa canne blanche. La police a ensuite déclaré en défense de ses agents "Ils ont répondu rapidement à l’incident pour s’assurer de la sécurité de la communauté de Levenshulme", alors qu’elle avait reconnu "qu’aucune menace n’existait en fait".

Ce n’est pas une première pour la police britannique, en octobre 2012 elle avait déjà attaqué une autre personne aveugle en ayant confondu sa canne blanche avec "un sabre de samouraï". Cette première victime a d’ailleurs réagi à cette nouvelle agression, soulevant qu’aucune leçon n’avait été apprise depuis.

Taser

14 février 2017

Le nouveau site du SRI est en ligne

Le nouveau site du Secours Rouge International est en ligne. Il remplace tout à la fois le portail qui donnait accès aux sites et blogs des différentes sections, et le site de la Commission pour un Secours Rouge International. Quadrilingue, sa homepage donne accès à un menu et à deux fils : à gauche, des documents importants sur la thématique de la répression et de la résistance à la répression, à droite, des informations (ce dernier fil est nourri automatiquement des articles postés par des différents sites des sections membres). Le site, adapté aux smartphones, reste en période de rodage et, pour certaines parties, en voie d’être complétés (anciennes publications, archives, traductions, etc.).

Visiter le nouveau site (adresse inchangée) rhi-sri.org

Délégation du SRI dans une manifestation à Athènes Délégation du SRI dans une manifestation à Athènes

rhi-sri.org rhi-sri.org

5 février 2017

Ecosse : Le Celtic solidaire de la Palestine défie l’UEFA

Condamnés en 2016 à verser une amende de 10 000 dollars par l’UEFA en raison de l’affichage des drapeaux Palestiniens lors d’un match contre un club israélien (voir notre article), les fans du Celtic FC et la direction du club ont réagi à leur manière, en affirmant que ces "représailles de l’UEFA n’allaient pas les empêcher de soutenir le peuple Palestinien". Le Comité des supporters du Celtic a récolté de l’argent afin d’aider le club à payer l’amende de l’UEFA, mais aussi 220.000 dollars qui seront versés à deux organismes de charité en Palestine. Des équipements sportifs et matériels de football ont d’ailleurs étés offerts aux enfants Palestiniens de la ville d’Aida (Cisjordanie) par les ultras du Celtic.

Au Celtic Park le 18 août 2016 Au Celtic Park le 18 août 2016

Tags de cet article: - - Nos sources
3 février 2017

Autriche : 2700 policiers contre les antifas à Vienne

Ce vendredi 3 février, deux à trois mille Autrichiens sont sortis dans les rues de la capitale pour manifester contre l’organisation de l’Akademikerball, le bal annuel organisé par le FPÖ, le Parti de la liberté (extrême droite) dans le palais de Hofburg. Chaque année depuis 1935, ce bal académique est organisé à Vienne par des associations d’étudiants fascistes autrichiennes et allemandes. Lors des précédentes éditions du bal, des manifestations organisées pour protester contre la tenue d’un tel événement ont tourné à l’affrontement. Une partie du 1er arrondissement de Vienne a été interdite au public à partir de 17 heures et un total de 2 700 policiers ont été déployés.

Le départ de la manifestation Le départ de la manifestation

EDIT : 21H45 La manifestation est terminée dans le calme. Il y a eu quelques incidents mineurs mais pas d’arrestation.

Tags de cet article: - - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 630

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?