Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

A l’occasion du procès en appel de trois militants allemands, arrêtés en marge du G7, un rassemblement et petit-déjeuner étaient organisés devant la cour d’appel de Pau ce vendredi 27 septembre. A 8h un militant de Libertat, organisation de la gauche révolutionnaire occitane, s’est fait arrêter en sortant de leur local au motif qu’il avait en sa possession un couteau à pain, du jus de fruit, de la confiture, du café, etc. Il est resté en garde à vue 9h et passera en procès le 2 mars 2020 pour détention d’arme de catégorie D, non justifiée. Dans l’après-midi, les policiers ont poussé violemment dans les escaliers les proches des militants allemands, à la sortie du tribunal.  Au même moment, 2 autres militants de Libertat ont été arrêtés et placés en garde à vue. Un rassemblement de soutient s’est tenu hier samedi devant le commissariat de Pau, les deux militants ont été libéré aujourd’hui dimanche.

Libertat