Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Nous réunissons les forces venues de toutes parts afin de soutenir nos camarades, n’oubliez pas de leur écrire, ou de manifester votre soutien en organisant des petites choses de votre côté (un repas avec des amis pour une petite caisse de solidarité, etc.). Inscrivez-vous à notre liste pour être informés.

Un rassemblement est organisé pour faire entendre nos voix à nos camarades: Samedi 21 juin à 11h, départ devant la Maison communale de Saint-Gilles. Brisons le silence! Qu’ils nous entendent! Qu’ils sortent!

Après 3 libérations et l’appel du Parquet, après les 6 jours de la grève de la faim de notre camarade Jean-François, après une semaine de désinformation ou de déformation de la vérité, il est nécessaire de refuser massivement les méthodes particulières de recherche et toute la batterie de lois ‘anti-terroristes’. Libérons nos camarades! Refusons la criminalisation des militants politiques et sociaux!

La solidarité est notre arme!

Le Secours Rouge donnera une conférence de presse le lundi 9 juin matin afin d’informer sur la situation de nos camarades et amis. (Lieu à confirmer)

Le MRAP, indigné, condamne la trahison d’Etat que représente la signature du décret d’extradition par le premier ministre concernant Marina Petrella. En effet, cette signature, gage à Berlusconi, représente une violation de la parole que le gouvernement français avait prise en 1981 et en 1985 à l’endroit de Marina Petrella. Le MRAP demande l’abrogation de ce décret honteux qui représente un grave et inquiétant déni d’asile. Exigence d’autant plus nécessaire que l’état de santé de Marina Petrella s’est très fortement dégradé tant sur le plan psychologique que physique. Une extradition entraînerait dans ces conditions une mort lente assurée en prison. C’est pourquoi le MRAP appelle au rassemblement de soutien qui aura lieu le mercredi 11 juin 2008 à 11h30, place de Sèvres Babylone, Paris 7ème. Paris, le 10 juin 2008

Prison de Berkendael – 44 rue Berkendael – B-1190 Bruxelles

Adresses des prisonniers – format pdf
Adresses des prisonniers – format html

Les photos du rassemblement:

Manif du 7 juin

Manif du 7 juin

Manif du 7 juin

Manif du 7 juin

Manif du 7 juin

Manif du 7 juin

Manif du 7 juin

Manif du 7 juin

Manif du 7 juin
Manif du 7 juin
Manif du 7 juin
Manif du 7 juin
Manif du 7 juin
Manif du 7 juin
Manif du 7 juin
Manif du 7 juin

Participation du Secours Rouge/APAPC au rassemblement des familles des prisonniers politiques basques devant le siège de l’Union Européenne

Manifestation devant le siège de l’UE


Manifestation devant le siège de l’UE


Manifestation devant le siège de l’UE

Manifestation devant le siège de l'UE
Manifestation devant le siège de l'UE
Manifestation devant le siège de l'UE

Malgré le mauvais temps, la manifestation du 1er mai co-organisée par le Secours Rouge/APAPC comptait, au départ de la place Van Meenen, entre 200 et 250 personnes. Le cortège s’est terminé avec environ 300 personnes présentes place Rouppe.

Voir la vidéo du départ de la manifestation, à Saint-Gilles

Manifestation du 1er mai 2008

Manifestation du 1er mai 2008

Ce mardi 29 avril, la police a violement dispersé une manifestation pacifique appelant à la régularisation des sans-papiers. Environ 250 manifestants (deux tiers de sans-papiers et un tiers de militants sympathisants) s’étaient rassemblés devant l’Office des étrangers. Ils avaient plantés quelques tentes pour y rester la journée. Les policiers se sont fait de plus en plus menaçant et ont fini par procéder à l’encerclement complet des manifestants. Les interpellations ont commencé, parfois très violentes en cas de résistance passive. Au moins trois bus ont été remplis de manifestants interpellés. Ceux-ci ont été conduits dans les cellules du palais de justice. Le SAMU a du intervenir pour au moins un des interpellés. Un manifestant africain au moins a été passé à tabac, un autre serait sous mandat d’arrêt. A l’heure où nous écrivons ce compte-rendu (21h), grâce au témoignage d’un camarade du Secours Rouge qui vient d’être remis en liberté, plusieurs dizaines de manifestants restent enfermés. Les libérations se poursuivent sans que l’on sache si des sans-papiers ont été transférés au 129bis.

[rouge]Ce jeudi 27 mars 2008, une délégation du Secours Rouge/APAPC s’est rendue à Lille afin de manifester son soutien aux ‘arrêtés du 12 février 2007′[/rouge]

Rassemblement à Lille

Une délégation de notre Secours Rouge/APAPC a participé au rassemblement organisé à Lille par le comité ‘Libérez-les‘ devant le consulat d’Italie en solidarité avec les militants arrêtés le 12 février 2007, et notamment les militants du Parti Communiste Politico-Militaire.

[rouge]A Milan, une délégation du SR/APAPC était présente au procès des camarades italiens[/rouge]

Au procès à Milan

Délégation internationale au procès de Milan

Un délégué de notre Secours Rouge/APAPC a participé à la délégation internationale pour un SRI qui s’est rendue à Milan pour la première audience des militants arrêtés le 12 février 2007, et notamment les militants du Parti Communiste Politico-Militaire. (Bientôt un compte-rendu disponible sur ce site ainsi que sur le site de la Commision pour un Secours Rouge International.)

[rouge]Le Secours Rouge organisera à Bruxelles au Dolle Mol, le samedi 19 avril 2008 à 19h une soirée d’information sur les militants arrêtés le 12 février.[/rouge]

Des camarades italiens viendront nous parler de la situation des luttes et de la répression dans leur pays. Cette soirée aura lieu avec la présence solidaire d’Inge Viet, ancienne militante du ‘mouvement du 2 juin’ et de la Rote Armee Fraktion.

Rassemblement à Lille
Au procès à Milan
Délégation internationale au procès de Milan

Rassemblement pour les prisonniers chiliens

Le 29 février 2008, journée internationale de mobilisation pour les prisonniers politiques au Brésil, des délégations du Collectif Européen contre l’Impunité, du Collectif Rodriguiste, de notre Secours Rouge et du Comité Solidarité et Liberté, ont rencontré le consul du Brésil à Bruxelles et lui ont remis une lettre pour exiger la fin de la torture dont font l’objet depuis 5 ans Mauricio Hernandez Norambuena, et les 5 camarades et amis qui appartiennent au FPMR et au MIR-EGP, et qu’ils soient reconnus comme prisonniers politiques. De semblables initiatives ont eu lieu de plusieurs ambassades du Brésil de par le monde.

Rassemblement pour les prisonniers chiliens