Environ 300 manifestants ont manifesté dimanche 16 septembre dans la Gare Centrale de New-York City contre le gouvernement philippin de Duterte et pour dénoncer la guerre et la militarisation menées par les États-Unis aux Philippines. Depuis son élection en 2016 et avec le soutien de l’administration Trump, plus de 20 000 exécutions extrajudiciaires ont eu lieu sous la présidence de Duterte. Outre le nombre de consommateurs de drogues, le nombre de morts augmente avec les assassinats de dirigeants autochtones, d’agriculteurs, de dirigeants d’organisations progressistes et de membres des églises. Parallèlement, la loi martiale est toujours appliquée à Mindanao (île des Philippines où la guérilla de la NPA est la plus active).

Manifestation à New-York contre Duterte et Trump

Manifestation à New-York contre Duterte et Trump

Un commandant de la NPA a été tué samedi dans un échange de tirs avec les troupes du 39e bataillon d’infanterie de l’armée gouvernementales à Barangay Batasan, (Makilala, province du Nord Cotabato). Jacob Rodinas (également connu sous le nom de Jecko ou Velum), était secrétaire du Front de guérilla 51. Il était l’objet de nombreux mandats d’arrêt. Rodinas et Juanito Pueblas, également connus sous le nom de «Taghoy», étaient les principaux dirigeants du Front de guérilla 51 de la NPA. Juanitos Pueblas avait été tué le 21 juillet à Barangay Astorga, (Davao del Sur).

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Un détachement du 4e bataillon d’infanterie s’est heurté à un groupe de guérilleros maoïstes à Barangay Panaytayan, (province de Mindoro Oriental) mercredi passé. La fusillade a éclaté vers 6h50 du matin. et a duré 45 minutes. Un militaire a été tué dans l’affrontement.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Deux combattants de la NPA ont été tués dimanche lors d’une fusillade avec des soldats du 91e bataillon d’infanterie à Barangay Villa, (Maria Aurora, province d’Aurora Province). Le combat aurait duré environ 45 minutes. Les militaires ont récupéré sur le terrain un fusil M653 et un fusil M16 avec un lance-grenades (M203). Dimanche encore, des troupes du 1er bataillon d’infanterie ont tenté d’encercler un camp de la guérilla dans les environs de Lobo, dans la province de Batangas. Une fusillade a éclaté avec la vingtaine de maoïstes occupant le camp. Ceux-ci ont pu échapper à l’encerclement mais ont du abandonner de l’équipement.

Combattants et combattantes de la NPA

Combattants et combattantes de la NPA

Un membre présumé de la guérilla maoïste a été tué par les militaires du 50e bataillon de la 5e division d’infanterie près du village de Mainit, dans la province montagneuse de Bontoc. Les autorités affirment que les militaires ont ouvert le feu sur une trentaine de combattants de la NPA, et que ceux ont laissé sur le terrain le corps de l’un des leurs et deux fusils d’assaut M-16.

Combattantes de la NPA

Combattantes de la NPA

Les combattants de la NPA ont blessé au moins quatre policiers dans une embuscade dans un village de montagne de Masbate. Tous les policiers sont des membres de la police de Masbate affectés au City Police Assistance Center (CPAC) du village de Bayombon. Ils ont été blessés par des tirs de fusils d’assaut vers 7h45 du matin.

colonne de guérillros maoïstes aux Philippines

colonne de guérillros maoïstes aux Philippines

Deux militaires de l’armée gouvernementale ont été blessés dimanche après-midi lors d’une fusillade avec des guérilleros communistes à Mauban, dans l’île de Quezon. Les deux militaires, un soldat et un sous-officier, ont été touchés aux jambes. La fusillade, qui a opposé un détachement du 1er bataillon d’infanterie à une douzaine de guérilleros de la NPA dans la localité de Cagsiay.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Des dizaines de combattants de la NPA ont encerclés et investis le commissariat municipal de Lapinig, dans le nord de Samar, le vendredi 10 août à 13h45. Les maoïstes étaient lourdement armés d’UZI, K3, M16, M14 et M203. L’échange de tirs a duré 15 minutes, pendant lesquels deux policiers ont été blessés, avant que le poste de police ne soit envahi par les guérilleros. Deux autres policiers ont été signalés « disparus » pendant quelque temps. Ils avaient en réalité abandonné leur poste. Ils ont été virés de la police ainsi que leurs chefs, le commandant de la deuxième force mobile de la Province de Samar et le principal surintendant provincial de Samar. Le directeur du bureau régional de la police a également été relevé de ses fonctions. Les maoïstes se sont emparés de nombreuses armes, radios, ordinateurs et équipements.

Le théâtre de l’attaque

Le théâtre de l'attaque

Les hostilités entre les forces gouvernementales et la guérilla communiste dans la province de Bukidnon se sont intensifiées cette semaine. Le Front 89 de la NPA a lancé des opérations de harcèlement contre les forces gouvernementales dans le village de Bontongon à Impasug-ong Un soldat a ainsi été tué et un autre a été blessé mercredi dans un échange de coups de feu.

Combattantes de la NPA

Combattantes de la NPA

Trois soldats ont été tués dans une fusillade avec la guérilla maoïste dans la région de Cawayan, sur l’île de Masbate, aujourd’hui vendredi en matinée. C’est un détachement du 2ème bataillon d’infanterie de l’armée philippine qui a été accroché alors qu’il patrouillait dans le village de Mactan.

L’île de Masbate

L'île de Masbate