Accueil > Dossiers > Italie

Italie

2 septembre 2016

Italie : Appel contre le non-lieu de Billy, Silvia et Costa

Le procureur de Turin fait appel de la sentence dans le procès contre Silvia, Billy et Costa. Le procureur n’a pas été satisfait de la sentence de non-lieu en raison d’un défaut de compétence (voir notre article). Silvia, Billy et Costa ont été arrêté en Suisse avec des explosifs. ils ont été accusés de vouloir commettre une action contre le centre de recherche sur les nanotechnologie d’IBM à Zurich et ils ont purgé des années de prison en Suisse. Le procureur italien veut qu’ils soient jugés et condamnés pour les mêmes faits en Italie parce que le transport de matières explosives et la tentative d’attentat à cibler IBM en Suisse aurait été planifiée en Italie.

Soldiarité en Suisse avec Billy, Costa et Silvia Soldiarité en Suisse avec Billy, Costa et Silvia

Tags de cet article: - - Nos sources
7 août 2016

Italie : Affrontements à Vintimille

Un policier italien a succombé hier samedi à un infarctus à Vintimille en Italie, en marge d’échauffourées avec des militants "No Borders" et des migrants dans cette ville frontalière de la France, point de rendez-vous sur la côte pour de nombreux migrants souvent fraîchement débarqués en Italie et cherchant à gagner la France. Vendredi soir, encadrés par des militants "No Borders", 140 migrants avaient quitté une structure d’accueil de la Croix-Rouge et réussi à passer de force en France. Interceptés par les autorités françaises, ils ont été renvoyés vers l’Italie où, selon les médias, ils ont été transférés vers des centres d’identification. Samedi, des militants "No Borders" ont protesté contre ces transfèrements, provoquant les échauffourées pendant lesquelles le policier a fait un malaise.

Migrants à Vintimille Migrants à Vintimille

Tags de cet article: - - Nos sources
28 juillet 2016

Italie : Refus collectif des mesures judiciaires restrictives

La semaine passée, des militants accusés d’avoir participé à l’occupation des locaux de Turkish Airlines à l’aéroport de Caselle, Turin, en septembre 2015, ont été une nouvelle fois été harcelée à leur domicile par la police. Dix participants à la manifestations de Caselle étaient astreints à pointer au commissariat deux fois par jour. Ils ont déclaré le lendemain de la dernière opération policière (le 22 juillet) de refuser les mesures restrictives.

Ils en donnent deux raisons : "Tout d’abord, parce que - comme indiqué dans l’ordonnance restrictive elle-même - elle nous empêche de réitérer l’attitude en question, à savoir le soutien à la résistance du PKK et du combat révolutionnaire au Kurdistan, soutien aujourd’hui plus nécessaire que jamais et pour lequel, s’il fallait jamais blâmer quelque chose chez nous, ce serait de ne pas en faire assez.
Ensuite, parce qu’il est temps de réagir à ce filet de mesures répressives par lequel ils tentent de réprimer les mouvements qui luttent. Du Val Susa à Turin, on ne comptent plus les personnes soumises à des restrictions. C’est assez ! Une réaction collective ne peut plus être reportée, chacun sur la base de sa possibilité. Par conséquent, la plupart d’entre nous ne coopèreront plus à la restriction de leur liberté et n’iront plus au commissariat. Si vous voulez, prenez la responsabilité de nous traîner en prison. Nous sommes ici. Au pire, nous allons aller rejoindre ces camarades - Luca et Giuliano - purgeant encore peine pour leur refus courageux de l’assignation à résidence, et à qui nous saisissons l’occasion d’envoyer une accolade. Si vous pensez à nous faire peur, vous avez attaqué la mauvaise cible."

La manifestation à l'aéroport de Caselle (Turin) La manifestation à l’aéroport de Caselle (Turin)

Tags de cet article: - Nos sources
6 juin 2016

Italie : Affrontements au Val de Suse

Des militants du mouvement No Tav, masqué, a approché la nuit entre vendredi et samedi, peu après deux heures, la partie du chantier du TAV situé à Chiomonte, débordant les forces policiers, et tirant de nombreux engins pyrotechniques. Des renforts de la police, de l’armée et de la DIGOS (police politique) sont intervenus et les militants se sont retirés. Deux policiers ont été blessés dans les affrontements.

Les affrontements à Chiomonte Les affrontements à Chiomonte

Tags de cet article: - - Nos sources
2 mai 2016

Italie : Incidents à Turin pour le 1er Mai

A Turin, un groupe de manifestants a tenté de faire dévier la manifestation de l’itinéraire autorisé à hauteur de la via Roma, ce qui a donné lieu à des affrontements avec la police. Les policiers ont arrêtés un jeune manifestant porteur d’un marteau. Pendant la manifestation un jeune homme s’est faufilé dans les rangs di contingent du Parti Démocrate et a tenté de frapper avec un tuyau de fer le sénateur Pd Stefano Esposito, vice-président de la Commission Transports, bien connu pour son engagement en faveur du TAV. L’escorte du parlementaire a empêché Esposito d’être atteint, mais l’auteur de tentative a réussi à échapper et est toujours recherchée.

Incidents le 1er Mai à Turin Incidents le 1er Mai à Turin

Tags de cet article: - - Nos sources
8 avril 2016

Italie : Billy, Costa et Silvia ne seront pas condamnés une seconde fois

Billy, Costa et Silvia avaient été condamnés en 2011 en Suisse pour des actions revendiquées par l’ELF. La justice italienne tentait de les faire condamner à nouveau pour les même faits. Le tribunal a accepté le principe "Ne bis in idem" qui interdit de juger deux fois une personne pour les même faits.

Soldiarité en Suisse avec Billy, Costa et Silvia Soldiarité en Suisse avec Billy, Costa et Silvia

Tags de cet article: - - - Nos sources
29 mars 2016

Italie : Affrontements en Val de Suse

Dans la nuit du 25 au 26, une manifestation d’opposants à la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin se sont dirigés vers le chantier de la galerie de reconnaissance de la Maddalena, à Chiomonte, près de Suse. Ils ont lancé des pétards sur les forces de l’ordre (police, carabiniers, armée) qui veillent jour et nuit sur la zone, entièrement clôturée. Les policiers ont répondu à l’aide gaz lacrymogènes. Les militants No TAV ont mis eux-mêmes en ligne une vidéo des affrontements. Ils revendiquent d’ailleurs cette "attaque" contre le chantier. Un conseiller régional du Piémont a déclaré que "Ces fauteurs de troubles font dépenser des millions d’euros au contribuable italien pour maintenir un dispositif de sécurité qui est totalement absent à quelques dizaines de kilomètres de là, sur le chantier français".

Affrontements de Pâques en Val de Suse Affrontements de Pâques en Val de Suse

Tags de cet article: - - Nos sources
12 mars 2016

Italie : Répression contre le mouvement pour le droit au logement à Padoue

Une lourde opération policière a eu lieu le 18 février dernier à Padoue contre le mouvement pour le droit au logement. De nombreuses perquisitions ont eu lieu et ont résulté en 11 mesures de contrôle, en la saisie du siège de l’association "Nicola Pasian". Les principaux accusés sont issus du "Comité de Lutte pour la Casa", identifié comme une "association de malfaiteurs" après avoir empêché 32 expulsions de logements et avoir soutenu 8 occupations de bâtiments. Les crimes qui leur sont reprochés sont "résistance", "refus d’obtempérer" et "interruption d’un service public". La web-radio "Radiazione" est elle aussi désignée comme une association criminelle. Des manifestations de soutien ont eu lieu le 27 février dernier sous la banderolle "La lutte pour la Casa ne s’arrête pas".

La Lutte pour la Casa ne s'arrête pas. La Lutte pour la Casa ne s’arrête pas.

Tags de cet article: - Nos sources
9 mars 2016

Italie : Fin du procès pour les éco-anarchistes Billy, Costa et Silvia

La dernière session du procès a eu lieu le 2 mars au tribunal de Turin. Les procureurs et les avocats de la défense ont présentés réquisitoires et plaidoiries. Les procureurs ont demandé 5 ans et 8 mois pour Costa (Costantino Ragusa), 5 ans et 4 mois pour Silvia (Silvia Guerin) et Billy (Luca Bernasconi). Le verdict sera rendu le 23 mars. Billy, Costa et Silvia avaient purgé quelques années de prison en Suisse pour avoir été accusés d’avoir planifié une action de sabotage contre un centre de nanotechnologie d’IBM. Ce procès est le volet italien de l’affaire : les trois sont accusés d’association criminelle, d’avoir ’conspiré’ et illégalement obtenu les matériaux nécessaires à l’assemblage d’engins explosifs et de l’avoir passé à travers la frontière italo-suisse. Tous les chefs d’inculpation sont aggravés par la circonstance de ’finalité terroriste’. (lire notre précédent article sur ce procès)

Soldiarité en Suisse avec Billy, Costa et Silvia Soldiarité en Suisse avec Billy, Costa et Silvia

Tags de cet article: - - - Nos sources
23 février 2016

Italie : Nouvelles de la répression contre les anarchistes

Plusieurs procédures sont en cours contre des militants anarchistes dans les tribunaux de Turin. Le procès en appel contre les militants No-TAV Lucio Alberti, Francesco Sala et Graziano Mazzarelli, a eu lieu tandis qu’une manifestation solidaire avait lieu devant le palais de justice. L’audience a été expéditive : les procureurs ont demandé que les peines de première instance soient confirmées, et les avocats de la défense qu’elles soient réduites pour Lucio et Francesco et annulée pour Graziano. Après une demi-heure de délibération, Lucio et Francesco ont été condamnés à 2 ans et 2 mois, (2 ans et 10 mois en première instance) et la peine contre Graziano a été confirmée. Étant donné que les peines ont été réduites d’un tiers en raison de l’acceptation de la procédure abrégée, Lucio et Francesco ont été officiellement condamnés à 3 ans et 3 mois, Graziano à plus de 4 ans (voir l’article des arrestations).

Notre délégation au procès en première instance de Mattia, Chiara, Claudio et Nicollo à Turin Notre délégation au procès en première instance de Mattia, Chiara, Claudio et Nicollo à Turin

Au même moment, une des dernières audiences du procès d’Erika, Paolo, Toshi, Luigi et Marco pour s’être opposé une descente de police contre les migrants en février de l’année dernière. Les cinq camarades avaient d’abord été emprisonnés puis mis en résidence surveillée (voir notre précédent article).

Mattia a été libéré de son régime de détention à domicile. Après vingt-sept mois passés entre la prison et la détention à domicile, il est enfin libre sans restrictions. Chiara Zenobi, Claudio Alberto et Niccolò Blasi sont encore en résidence surveillée, parce qu’ils l’ont pas encore présenté de demande de libération (voir l’article des arrestations).

Tags de cet article: - - - Nos sources

0 | ... | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | ... | 330

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?