Une faille du système d’exploitation mobile Android peut permettre à des pirates informatiques de prendre le contrôle d’un smartphone. Les attaquants n’ont besoin que du numéro de téléphone, et en l’utilisant ils peuvent exécuter des programmes à distance via un fichier délivré par MMS. La faille repose sur la fonctionnalité “Stagefright”, qui pré-télécharge automatiquement les extraits vidéo attachés à des textos pour éviter à leur destinataire d’avoir à attendre pour les regarder. Les pirates peuvent cacher des trojans dans ces fichiers vidéo. La faille est encore plus grave si l’utilisateur utilise par défaut l’application Hangouts, qui traite la vidéo automatiquement sans que l’utilisateur n’ait besoin d’ouvrir le MMS.

Le logiciel par défaut Android dispose, quant à lui, d’un comportement différent puisqu’il faut que l’utilisateur ouvre le MMS – sans avoir besoin de jouer la vidéo contenue à l’intérieur – pour être infecté. D’après la société de sécurité informatique, quelque 95% des smartphones opérant sous Android, soit environ 950 millions d’appareils, sont à risque. Des patchs de sécurité ont été produit pour y remédier, mais ce n’est que le début d’une très longue procédure de mise à jour car ce n’est pas Google qui contrôle les mises à jour d’Android sur les appareils utilisant le logiciel, mais les fabricants des téléphones et même parfois les opérateurs téléphoniques.

Un trojan peut infecter Android via Stagefright

Un trojan peut infecter Android via Stagefright