Accueil > Dossiers > Techniques de la répression > Chine : Les premiers robots-policiers entrent en service

5 mars 2017

Chine : Les premiers robots-policiers entrent en service

La ville de Zhengzhou, capitale de la province chinoise du Henan (centre du pays), a officiellement déployé des robots policiers. La phase de test en conditions réelles de ces robots policiers aura duré une semaine dans cette ville où vivent près de 5 millions d’habitants. Dans un premier temps, ces officiers robots sont destinés à remplacer les policiers humains dans une gare, et ce durant les horaires de nuit, un poste qu’ils occupent désormais de manière officielle.

Baptisés E-Patrol Robot Sheriff, ces machines sont équipées d’un système de reconnaissance faciale, leur donnant la possibilité de scanner et d’identifier les passagers. Ces derniers peuvent répondre aux questions des passants et repérer d’éventuels criminels, mais pas seulement. En effet, les officiers robots peuvent mesurer la température ambiante et ainsi détecter des anomalies liées par exemple aux incendies. Leur efficacité a déjà été prouvée puisque dès leur premier jour de service, un départ de feu a été détecté et l’alerte donnée. Cette nouvelle fait écho à l’annonce faite il y a quelques mois par les Émirats arabes unis, qui tenteront cette année de remplacer des policiers humain par des robots, pour une utilisation massive d’ici 2021.

Un robot-policier dans la gare de Zhengzhou Un robot-policier dans la gare de Zhengzhou

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?